PSG : L'hommage de Christophe Jallet à Zlatan au moment d'annoncer sa retraite

Zlatan Ibrahimovic, Christophe Jallet
Christophe Jallet a remporté beaucoup de titres au Paris Saint-Germain aux côtés de Zlatan Ibrahimovic | John Berry/Getty Images

Alors qu'il vient d'annoncer sa retraite professionnelle, Christophe Jallet a mentionné Zlatan Ibrahimovic et Carlo Ancelotti au moment de rendre divers hommages.

"Même s'il a un caractère bien trempé, Zlatan Ibrahimovic est un immense champion. Qu'il soit bon ou pas, il essaye toujours de tirer les autres vers le haut même si ce n'est parfois pas de la bonne façon. On n'a pas tous les mêmes qualités, et il en avait beaucoup plus que nous, c'est certain, mais il a réussi à en faire progresser plus d'un dans notre équipe, à nous faire gagner des titres. Il a ce côté chambreur, un peu bad boy, mais il est parti de loin lui aussi pour réaliser des choses exceptionnelles dans sa carrière."

Interrogé par le journal L'Equipe au sujet de sa belle et longue carrière après avoir annoncé sa retraite sportive, Christophe Jallet n'a pas manqué l'occasion de rendre hommage au meilleur joueur qui a croisé sa route pendant ses 17 années passées au plus haut niveau.

Pour rappel, l'international suédois et son homologue français ont tous deux porté le maillot du Paris Saint-Germain. Ce dernier y a d'ailleurs remporté deux titres de champion de France. Mais le géant scandinave n'est pas le seul homme à avoir marqué le latéral droit dans l'écurie de la capitale. Et s'il n'a pas spécialement cité d'autres coéquipiers, l'actuel joueur d'Amiens a néanmoins eu une pensée pour son ancien entraîneur : Carlo Ancelotti.

Hommage à Ibra et Carlo

Présent sur le banc du club francilien entre 2011 et 2013, le tacticien italien a laissé un très beau souvenir à son vestiaire. Et plus spécialement au jeune retraité de 36 ans, qui n'a pas tari d'éloges au moment d'évoquer leur collaboration dans le quotidien sportif.

"Carlo Ancelotti, j’ai toujours loué son côté humain, ce qui me correspond plutôt bien. Au-delà de l’entraîneur qu’il est, puisqu’il a tout gagné partout où il est passé, c’est sa façon de manager un groupe qui est énorme. J’ai rarement senti tout un groupe autant derrière son entraîneur. Dans le vestiaire du PSG, il traitait tout le monde de la même façon : celui qui avait joué tous les matchs comme celui qui n’avait disputé que dix minutes dans la saison. Il a compris que dans le foot aujourd’hui, le plus important c’est peut-être de réussir à souder un groupe derrière soi. C’est sa grande force.”

Ainsi, après le Chamois niortais, le FC Lorient, le PSG, l'Olympique lyonnais, l'OGC Nice, Amiens, 16 sélections en Équipe de France et un but d'anthologie face à la Biélorussie, Christophe Jallet raccroche ses crampons et clos une belle carrière franco-française.