CAN 2021

L'arbitre de Tunisie-Mali avait été suspendu en 2018 pour corruption

Emilien Schoenher
Janny Sikazwe a été suspendu pour corruption
Janny Sikazwe a été suspendu pour corruption / Matthew Ashton - AMA/GettyImages
facebooktwitterreddit

Janny Sikazwe, arbitre du match de la CAN Tunisie-Mali a sifflé la fin du match avant même que celui-ci soit terminé. Une décision étrange qui choque, d'autant plus que l'arbitre a été suspendu par la CAF en 2018 pour des faits de corruptions.


Voilà une hsitoire qui va faire parler. Alors qu'on joue la 85e minute du match entre le Tunisie et le Mali pour le compte du premier match du groupe F de la CAN 2022, l'arbitre central Janny Sikazwe siffle la fin du match. Furieux, les Tunisiens protestent et le Zambien revient sur sa décision avant de siffler à nouveau la fin de la rencontre à la 89e minute, le temps réglementaire n'étant même pas allé au bout.

L'arbitre ne reviendra pas sur sa décision et le Mali s'impose face à la Tunisie grâce à un but de Kone sur pénalty (1-0). Immédiatement Twitter explose et ne comprend pas la décision. Les deux équipes seront invitées à revenir pour un temps additionnel de la rencontre pour trois minutes supplémentaires, une vingtaine de minutes plus tard. La Tunisie ne se présentant pas sur la pelouse, la fin du match est alors officiellement sifflée.

Soupçons de corruption en 2018

Un arbitrage assez étonnant qui ressasse le passé sombre du Zambien. En 2018, la Confédération Africaine de Football décide de suspendre Janny Sikazwe. Il avait dirigé la demi-finale retour de la Ligue des Champions africaine 2018 qui a opposé l’Espérance Sportive de Tunis (Tunisie) à Primeiro de Agosto (Angola). À la suite de la rencontre, la CAF avait pris la décision de le suspendre pour cause de suspicions de corruption à la vue de quelques actions litigieuses durant la rencontre. Il avait notamment refusé un but aux Angolais synonyme de qualification.

facebooktwitterreddit