Griezmann licencié par Konami après la polémique de racisme anti-asiatique

Jean Dubas
Antoine Griezmann dans la tourmente.
Antoine Griezmann dans la tourmente. / Soccrates Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'attaquant du FC Barcelone et de l'équipe de France a été lâché par l'un de ses sponsors alors qu'il se trouve au cœur d'une polémique sur fond de racisme anti-asiatique.


L'affaire grandit en proportions. Alors qu'une vidéo datant de 2019 est ressortie montrant Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann se moquer d'employés japonais lors d'une tournée des Blaugrana au Japon, un sponsor a pris la décision de rompre son partenariat avec le dernier cité.

Rakuten demande des explications, Konami lâche Griezmann

L'attaquant français était en effet l'ambassadeur de Konami, la société japonaise, éditrice de jeux vidéo. Celle-ci a choisi de se séparer de l'international tricolore après avoir constaté les "discriminations".

"Konami Digital Entertainment estime [...] que la discrimination de quelque nature que ce soit est inacceptable. Nous avions annoncé qu'Antoine Griezmann devenait notre ambassadeur du contenu mais, à la lumière des événements récents, nous avons décidé d'annuler le contrat. En ce qui concerne notre franchise eFootball PES, nous demanderons au FC Barcelone, en tant que club partenaire, d'expliquer les détails de cette affaire et ses actions futures".

Une annonce qui fait suite au communiqué de Hiroshi Mikitani, président fondateur de Rakuten, sponsor principal du Barça depuis 2017, demandant des explications au club catalan. La polémique n'a pas fini d'enfler.

facebooktwitterreddit