Ligue 1

Frédéric Antonetti détruit les Troyens après le nul entre Metz et Troyes

Jean Dubas
Antonetti et son franc parler
Antonetti et son franc parler / VALERY HACHE/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'entraîneur du FC Metz s'est copieusement payé l'ESTAC qu'il a critiqué pour son style de jeu ce dimanche après-midi.


Le franc-parler de Frédéric Antonetti n'est pas une légende urbaine et le tacticien du FCM s'est bien chargé de le rappeler ce dimanche.

"

Alors que son équipe a concédé un match nul et vierge (0-0) face à Troyes, le coach de 60 ans s'est payé Troyes pour son supposé style de jeu séduisant, pas de son goût ce week-end.

"On nous promettait une équipe très joueuse et qui n'a pas joué du tout, à part dans le dernier quart d'heure de la première mi-temps."

Les joueurs du FC Metz y passent aussi

Antonetti s'est ensuite payé ses propres joueurs pour leur communication avant le match, pas en corrélation selon lui avec leur prestation ce dimanche.

"Il ne faut pas dire dans le journal qu'on va jouer, ou alors c'est de la communication. On aurait pu marquer sur coup de pied arrêté. On aurait dû davantage accélérer le jeu, on a été défaillant dans la créativité. Dans notre situation, on a peur de se faire piéger. Troyes a attendu l'erreur, on n'en a pas réalisé. Pour le spectacle, ce n'est pas formidable, personne ne voulait se déséquilibrer."

Metz est toujours 18e et relégable.

facebooktwitterreddit