FLOP 5 des clubs qui ont indigné la Serie A cette saison

Andrea Belotti
Andrea Belotti a tenté de maintenir son équipe à flot | Gabriele Maltinti/Getty Images

À l'heure où la Serie A est sur le point de rendre son dernier souffle pour cette édition 2019-2020, retour sur ces cinq formations italiennes qui ont totalement manqué le coche cette saison.

5. Genoa

Goran Pandev
Goran Pandev joue sa survie au sein de l'élite du football italien | Marco Luzzani/Getty Images

Avec un effectif pourtant expérimenté au coup d'envoi de la saison 2019-2020 à l'image de Goran Pandev, Andrea Pinamonti, Lasse Schöne, Valon Behrami, Domenico Criscito ou encore Iago Falque, le Genoa a manqué de cohésion tout au long de la saison.

En grand danger avant cette dernière affiche de la Serie A, les Grifone jouent leur survie au sein de l'élite face à l'Hellas Vérone ce dimanche soir (20h45) au Stade Luigi-Ferraris.

Selon le résultat de Lecce dans l'autre rencontre de cette soirée, les hommes de Davide Nicola pourrait aller faire un petit tour en Serie B l'espace d'une saison, privant par la même occasion la Sampdoria d'un Derby della Lanterna la saison prochaine.

Avec 73 buts encaissés en 37 journées, le Genoa ne pouvait guère prétendre à mieux qu'à une lutte pour le maintien.

4. Fiorentina

Franck Ribery
Franck Ribéry s'attendait probablement à une autre aventure du côté de la Fiorentina | Jonathan Moscrop/Getty Images

L'été dernier, la Fiorentina s'est donné les moyens de ses ambitions en s'attachant les services de Franck Ribéry, en partance du Bayern Munich.

Au terme d'une saison tronquée par les blessures et de nombreuses expulsions, la Fio n'a jamais réussi à mettre en place son projet sportif qui devait combiner expérience et jeunesse rafraîchissante.

Et si certains jeunes pousses ont réussi à mettre un peu de baume au cœur aux supporters florentins, cette triste anecdotique dixième place reflète un manque de repères criant au sein de cette formation pourtant armée pour jouer les trouble-fêtes dans le cadre des places qualificatives à la Ligue Europa.

Aujourd'hui, tout est à reconstruire chez la Viola, bien obligée de se rendre à l'évidence de son échec institutionnel.

3. Torino

FBL-ITA-SERIEA-TORINO-LAZIO-HEALTH-VIRUS
Nicolas Nkoulou est l'une des rares satisfactions du Torino | ISABELLA BONOTTO/Getty Images

À la grande surprise des fans du Toro, le Torino a affiché un visage peu séduisant tout au long de la saison voire déconcertant au vu des saisons précédentes.

Sans pour autant connaître de grandes transformations, la formation italienne de Turin n'a jamais pu soigner ses maux, malgré la présence de plusieurs cadres indéfectibles au sein du club.

Tout proche de frôler la correctionnelle (16e), les coéquipiers d'Andrea Belotti doivent à tout prix se faire violence au risque de concéder un second trou d'air, qui pourrait avoir des conséquences bien plus dramatiques dans un avenir proche.

2. Brescia

Brescia Calcio FC v SS Lazio - Serie A
Mario Balotelli n'était que très peu concerné par l'avenir de Brescia | MB Media/Getty Images

Si Brescia n'a pas été l'équipe la plus séduisante de la Serie A, ce modeste club du nord-ouest de l'Italie a fait l'actualité à de nombreuses reprises de l'autre côté des Alpes en raison du comportement abjecte de Mario Balotelli.

Complètement disparu des radars, le sulfureux buteur italien pourrait se lancer un nouveau défi en rejoignant l'équipe de Côme en Serie C. Et au vu de son attitude, de son rendement, et de sa capacité à faire la différence sur le terrain, l'ancien buteur de l'Olympique de Marseille peut simplement se contenter de ce challenge sportif.

Promu l'été dernier en Serie A, Brescia est également un petit réservoir à talents. Outre Andrea Cistana, Sandro Tonali fait la part belle à cet effectif.

Étincelant, le milieu de terrain italien devrait selon toute vraisemblance prendre, ce lundi, la direction de Milan. L'Inter Milan est sur le point de rafler la mise de ce jeune espoir de la Squadra selon les dernières informations du Corriere della Sela. Un prix de 35 millions d'euros est évoqué par le quotidien italien.

Du côté de Brescia, l'heure est à la reconstruction. Et ça passera par une année dans l'antichambre de la Serie A.

1. Naples

Lorenzo Insigne
Lorenzo Insigne peut fermer les yeux, le Napoli est tombé bien bas cette saison | Emilio Andreoli/Getty Images

Le sulfureux président du Napoli s'est démené, avec un peu de véhémence, à imposer sa loi, sa vision et son aura au sein de son club de cœur.

Convaincu de son bon droit, Aurelio De Laurentiis s'est attiré les foudres de plusieurs cadres et mis à dos une bonne partie de la Curva Nord. Pourtant, la stratégie semblait bien ficelée l'été dernier quand ce dernier a refusé d'accorder un bon de sortie à Kalidou Koulibaly. L'objectif était simple : faire grimper les enchères pour atteindre ce fameux prix de 100 millions d'euros.

Finalement, rien ne s'est passé comme prévu pour ce producteur de cinéma, blessé dans son orgueil et peu disposé à reconnaître ses torts. Peu de temps après, la fronde de Dries Mertens ou encore de Lorenzo Insigne auront eu raison de son statut, grandement menacé tout au long de l'exercice.

Prêt à faire le grand nettoyage l'hiver dernier, pour aller au bout de ses idées et afin de permettre d'asseoir définitivement son autorité, Aurelio De Laurentiis aurait pu perdre définitivement la confiance de ses deux capitaines. Heureusement, ces derniers n'ont pas tenu bon de remuer le couteau dans la plaie et ont accepté une trêve qui devrait déboucher sur une prolongation de contrat.

Pour autant, les Napolitains n'auront pas réussi à faire le nécessaire sur le terrain afin de permettre aux Partenopei de pouvoir continuer à rêver d'un Scudetto cette saison.

Bien loin des ambitions affichées l'été dernier, les hommes de Gennaro Gattuso ont sauvé les apparences en remportant la Coupe d'Italie aux dépens de la Juventus (au terme d'une séance aux tirs au but). Désormais, le temps doit effacer les séquelles d'une année chargée en émotions. Le recrutement de Victor Osimhen va dans ce sens. Naples resurgira de ses ténèbres, avec une extrême férocité.