FC Barcelone - Athletic Bilbao (2 - 3) : les Tops et Flops d'une finale de folie

Jean Dubas
Jan 17, 2021, 11:47 PM GMT+1
Bilbao s'est imposé au terme d'une finale de folie en Supercoupe
Bilbao s'est imposé au terme d'une finale de folie en Supercoupe | CRISTINA QUICLER/Getty Images
facebooktwitterreddit

Après avoir sorti le Real Madrid en demi-finales, l'Athletic Bilbao a triomphé du FC Barcelone pour s'offrir le premier titre de l'année civile en Espagne en remportant la Supercoupe, comme en 2015.

Les TOPs

1. Inaki Williams

Inaki Williams s'est montré trop peu dangereux contre Barcelone ce dimanche soir
Inaki Williams s'est montré trop peu dangereux contre Barcelone ce dimanche soir | Soccrates Images/Getty Images

Longtemps en manque de solution face à un Araujo impérial et peu créatif pour se détacher des défenseurs catalans pendant le temps réglementaire, l'attaquant basque a sorti une merveille de frappe enroulée de sa poche (93e) depuis l'extérieur droit de la surface de réparation catalane pour offrir aux siens le premier trophée de l'année civile en Espagne.

2. Ronald Araújo

Ronald Araujo s'impose comme le potentiel futur patron de la défense catalane
Ronald Araujo s'impose comme le potentiel futur patron de la défense catalane | Fran Santiago/Getty Images

Dans un match au cours duquel Clément Lenglet s'est montré beaucoup trop friable et trop peu serein, la performance du français a largement contrasté avec celle d'un Ronald Araujo plein d'assurance et qui ne peut pas se reprocher grand chose sur les 3 buts encaissés. L'international uruguayen (1 sélection) s'affirme doucement comme le potentiel patron de la défense catalane dans un futur plus proche que l'on pourrait l'imaginer.

3. Oscar de Marcos

De Marcos a redonné espoir aux siens en égalisant ultra-rapidement contre le Barça
De Marcos a redonné espoir aux siens en égalisant ultra-rapidement contre le Barça | Quality Sport Images/Getty Images

Excellent sur son flanc, l'arrière droit de l'Athletic Bilbao a dominé son couloir et donné le tournis à Jordi Alba de par ses nombreuses accélérations. Buteur sur l'égalisation ultra-rapide des Basques juste avant la mi-temps, le latéral a redonné espoir aux siens et joué un grand rôle dans le titre glané par son équipe.

4. Antoine Griezmann

Antoine Griezmann a inscrit un nouveau but contre Bilbao mais peut encore mieux faire dans le jeu
Antoine Griezmann a inscrit un nouveau but contre Bilbao mais peut encore mieux faire dans le jeu | Quality Sport Images/Getty Images

Buteur plutôt chanceux sur l'ouverture du score (40) suite à une reprise contré de Lionel Messi, l'international a ensuite délivré les siens à la suite d'un appel formidablement senti sur un centre à ras de terre de Jordi Alba. C'est le deuxième doublé d'Antoine Griezmann en 3 matches après celui inscrit contre Grenade en Liga.

5. Frenkie de Jong

De Jong s'affirme comme le véritable métronome du Barça
De Jong s'affirme comme le véritable métronome du Barça | Soccrates Images/Getty Images

Une nouvelle fois cette saison, le milieu hollandais surnage au milieu d'un FC Barcelone en manque d'idée. Mieux encore, Frenkie de Jong semble avoir pris les clés du camion depuis l'arrivée de son ancien sélectionneur, Ronald Koeman, à la tête du Barça. Une nouvelle fois, l'ancien de l'Ajax s'est révélé comme l'un des rares barcelonais au niveau. Bien trop adroit techniquement, impeccable dans la conservation, on lui reprochera simplement de ne pas avoir pris plus de risques.

Les FLOPS

6. Lionel Messi

Lionel Messi ne s'est jamais montré décisif lors de cette finale de Supercoupe
Lionel Messi ne s'est jamais montré décisif lors de cette finale de Supercoupe | David Ramos/Getty Images

Influent dans le jeu, certes, et à l'origine de nombreux décrochages, Messi a bien tenté de peser et d'ailleurs vu l'une de ses initiatives, contrée, bien reprise par Griezmann (40e) mais ne s'est jamais vraiment montré décisif et a surtout affiché un niveau bien en dessous de celui qu'on peut espérer de l'un des deux meilleurs joueurs du monde et trop peu de caractère pour ramener son équipe dans la partie. Clou du spectacle, l'Argentin a été expulsé pour un mauvais geste en toute fin de match.

7. Clément Lenglet

Clément Lenglet a donné de l'espoir à Bilbao de par des erreurs trop idiotes et trop fréquentes
Clément Lenglet a donné de l'espoir à Bilbao de par des erreurs trop idiotes et trop fréquentes | Fran Santiago/Getty Images

Beaucoup trop friable, le Français semble avoir payé son carton jaune reçu dès la 10e minute après une faute stupide sur Inaki Williams. Responsable également sur la faute amenant au but égalisateur de Bilbao à la 90e, Clément Lenglet confirme son manque de sérénité depuis plusieurs matches, notamment sur les actions chaudes près de sa surface lors desquelles il donne des sueurs froides aux supporters catalans. L'international tricolore a du souci à se faire pour sa place s'il ne se reprenait pas dans les échéances à venir.

8. Marc-Andre Ter Stegen

Ter Stegen est en partie responsable sur les deux premiers buts basques
Ter Stegen est en partie responsable sur les deux premiers buts basques | David Ramos/Getty Images

Habituel sauveur des Catalans, le gardien allemand a montré trop peu de caractère sur les coups de pied arrêtés des Basques en oubliant notamment de crier sur sa défense comme l'a souligné Griezmann en fin de rencontre. On peut lui reprocher son implication dans les deux premiers buts et il n'a en revanche rien pu faire sur la merveille d'Inaki Williams.

facebooktwitterreddit