Canal+ ne veut plus de Pierre Ménès

Tibor Turpin
Canal+ ne veut plus de son consultant à la rentrée prochaine.
Canal+ ne veut plus de son consultant à la rentrée prochaine. / Jean Catuffe/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le consultant iconique de Canal Football Club, Pierre Ménès, aurait envisagé de revenir sur les plateaux de la chaîne cryptée à la rentrée. Selon les informations du Parisien, sa direction n'est pas du même avis.


D’après les informations du Parisien, la direction de Canal + aurait pris la décision d'écarter définitivement son consultant. La bataille se joue désormais entre les avocats des deux parties. Absent des écrans depuis mars dernier, le chroniqueur de la célèbre émission, le Canal Football Club, aurait aimé faire son retour à l'antenne à la rentrée prochaine. C’est ce qu’il aurait demandé jeudi dernier à ses dirigeants. Une demande irréalisable pour Canal+ qui préfère mettre un terme au contrat de son consultant avec un accord à l’amiable.

Plusieurs observateurs estiment que ce départ serait forcé par le retrait de Canal + des droits TV de la Ligue 1 pour les saisons à venir. Cependant, pour beaucoup, cette séparation serait également associée à l’affaire de violences sexuelles porté dont il est accusé.

Une issue devant le tribunal

La journaliste Marie Portolano, ancienne chroniqueuse du Canal Football Club avait dénoncé le comportement de son ancien collègue qui aurait soulevé sa jupe en plateau et en public. Dans son documentaire, Marie Portolano revenait sur cet épisode, mais Canal + avait décidé de couper ce passage au montage.

Pour la direction de la chaîne cryptée, "l’enquête est en cours" et il n'y a "pas de décision" pour le moment. Même discours du côté d’Arash Derambarsh, l’avocat de Pierre Ménès.

Dans les prochains jours, des négociations vont avoir lieu sur les possibles conditions du licenciement de l’ancien consultant phare de la chaîne. Selon l’entourage du principal concerné, les deux parties sont en train de discuter. "Pierre est soucieux et demande des conseils", lâche un individu proche du journaliste sportif.

Pierre Ménès envisagerait d'emmener l’affaire devant les prud’hommes et de demander à Canal + une grosse indemnité en cas de licenciement.

facebooktwitterreddit