ASSE : Pourquoi Arsenal ne laissera pas William Saliba jouer la finale de la Coupe de France

FBL-FRA-LIGUE1-SAINT-ETIENNE-MARSEILLE
William Saliba, face à l'OM. | JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/Getty Images

Grandement attendu par les fans des Verts, William Saliba ne prendra pas part à la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain le 24 juillet.

Gros coup dur pour les Verts qui devront se passer des services de William Saliba le 24 juillet prochain au Stade France en marge de la finale de la Coupe de France face au Paris Saint-Germain. Depuis plusieurs jours, la nouvelle recrue des Gunners (acheté l'été passé pour 30 millions d'euros) ne pourra pas prendre part aux festivités malgré le message rassurant délivré par Mikel Arteta.

"Je pense qu'il doit rester là-bas. Nous avons un accord avec Saint-Etienne. Il a gagné le droit de jouer cette finale si son entraîneur le désire."

Mikel Arteta

Et justement, Claude Puel soutient entièrement les propos de Mikel Arteta alors que William Saliba constitue une pièce maîtresse de l'effectif des Verts.

Pas d'accord avec Arsenal

Si l'entraîneur d'Arsenal est beaucoup plus souple, ce n'est visiblement pas le cas des dirigeants londoniens qui avancent un argument financier pour expliquer ce refus.

"L'ASSE... n'a pas pu trouver d'accord dans la soirée avec Arsenal pour permettre au défenseur de bien préparer et jouer cette rencontre, le club anglais imposant des conditions sportives et financières inacceptables."

Communiqué ASSE

Cette impasse résulte uniquement d'une logique financière imparable qui obligerait les Gunners à débourser 2.5 millions d'euros supplémentaires dans cette transaction. Et pour cause, selon une clause du contrat, Arsenal s'est engagé à verser un bonus à Saint-Etienne si William Saliba venait à prendre part à un tiers des rencontres cette saison.

Avec 16 matchs au compteur depuis le début de l'exercice, une présence du principal concerné au Stade France le 24 juillet prochain obligerait Arsenal à sortir le chéquier. Et au vu de la crise économique, ça fait cher le match.