ASSE : Le centre de formation théâtre d'un "violent bizutage"

FBL-FRA-LIGUE1-SAINTETIENNE
FRANCK FIFE/Getty Images

En marge de la finale de la Coupe de France, deux adolescents du centre de formation des Verts ont subi un violent bizutage, selon des échos rapportés par L'Équipe.

C'est le genre de publicité dont Roland Romeyer et Bernard Caïazzo se seraient bien passés. Oublié les feux des projecteurs de la finale de la Coupe de France, place désormais à une sombre affaire en interne.

Postés devant le match, les apprentis footballeurs du centre de formation de l'ASSE n'ont pu cacher leur déception pour leurs ainés (défaite 1-0 contre Paris). Le spectacle en interne ne fut guère mieux. Certains nouveaux ont subi un bizutage.

Jusque-là, rien d'anormal dans un club de football. On monte sur la table, on chante une ville chanson, on se tape l'affiche, mais rien de grave en soi. Sauf qu'ici, le mot bizutage a pris un tout autre sens.

Trois adolescents mis à pied à titre conservatoire

Ainsi, deux adolescents auraient reçu une pluie de coups par d'autres pensionnaires du centre. Sans pour autant être hospitalisés, les deux jeunes garçons présentent des commotions ainsi que plusieurs hématomes sur le corps.

Les deux victimes ont d'abord préféré garder le silence, avant de se confier à leurs éducateurs en début de semaine. Une enquête interne a été diligentée de suite par les dirigeants stéphanois, permettant d'identifier les trois coupables, pas tous majeurs.

Pour le moment, les trois agresseurs auraient été mis à pied à titre conservatoire selon l'Equipe. Ils risquent de se voir exclure du centre de formation, et même une rupture de contrat pour faute grave pour les joueurs bénéficiant d'un contrat aspirant. Le club a également porté plainte contre X.