Après Kurt Zouma, Thomas Müller visé par une association de protection animale

Emilien Schoenher
Thomas Müller a subi des critiques de l'association PETA.
Thomas Müller a subi des critiques de l'association PETA. / Alexander Hassenstein/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après Kurt Zouma, c'est au tour de Thomas Müller d'être dans le collimateur d'une association de protection animale. L'Allemand se servirait de son cheval à des fins lucratives.

Kurt Zouma est dans la tourmente depuis quelques jours après la diffusion, sur les réseaux sociaux, d'une vidéo dans laquelle on le voit maltraiter ses chats. Or, c'est maintenant au tour de Thomas Müller d'être dans le viseur d'une association de protection animale. Selon The Sun, Peta, plus grande organisation de défense des droits des animaux dans le monde, aurait critiqué le joueur du Bayern Munich.

Le cheval appartenant au champion du monde 2014 s'est blessé et c'est cette blessure qui est mise en cause par l'association. L'étalon appelé "D'Avie" ne sera pas disponible les prochains mois comme l'a annoncé le joueur de 32 ans.

« Notre D'Avie préféré ne sera pas disponible dans les prochains mois. Il a glissé lors d'une tentative de test pour se préparer à la saison de reproduction. Il est tombé lourdement sur le côté. Il a subi une blessure au sabot et devra observer un repos complet durant les mois à venir. » a-t-il déclaré.

« des actes sexuels contre-nature à des fins lucratives »

L'accident s'est produit au sein de l'établissement d'élevage de chevaux et de sport équestre du couple Müller. Derrière cette blessure, l'association Peta dénonce « des actes sexuels contre-nature à des fins lucratives. »

En effet, Thomas Muller et son épouse revendraient la dose de sperme de leur cheval 200 euros. Une nouvelle polémique dont se serait bien passé le monde du football.

facebooktwitterreddit