Le confinement rime avec aucun match à se mettre sous la dent. Mais cela ne nous empêche pas de tirer un premier bilan de cette saison en Ligue 1. On commence avec les bonnes surprises. Marseille, Rennes et Reims.


Marseille, 2e, 56 points


Après une saison décevante terminée à la 5e place, l'​OM avait de quoi inquiéter à la reprise. Luiz Gustavo parti, seul Dario Benedetto, Alvaro Gonzalez et Valentin Rongier sont venus garnir les rangs de l'équipe de Villas-Boas.


Battu d'entrée par ​Reims à la maison, pas grand-chose n'incitait à l'optimisme. Mais force est de constater que Marseille s'est bien repris. Fort de sept matchs sans défaite après ce départ raté, les coéquipiers de ​Dimitri Payet sont montés petit à petit en régime. 


Pour arriver aujourd'hui à un bilan très intéressant de 56 points en 28 journées. Soit 16 victoires, huit matchs nuls et quatre petites défaites.


Consistant contre les "gros"

Jeff Reine-Adelaide,Boubacar Kamara

Surtout, les Olympiens ont su jusqu'à présent faire le plein de points contre des adversaires directes aux qualifications européennes. Victoire à ​Monaco (4-3) et ​Nice (2-1). Match nul à la maison et victoire à ​Rennes, victoire contre ​Lyon, victoire à l'aller et au retour contre​ Lille... 


L'OM est redevenu une équipe qui fait peur. En attendant d'enchainer d'ici la fin de saison un déplacement à Lyon, ainsi que les réceptions de​ Paris, Monaco et Nice.


Pourtant, le manque de densité de l'effectif du Portugais le contraint à une rotation minimale. Elle est peut-être là, la véritable force de l'OM cette saison. Pas toujours dans les meilleures dispositions, l'équipe compense par une solidarité et une solidité à toute épreuve. Même si le jeu proposé est loin d'être flamboyant.


Rongier - Sanson au top

Valentin Rongier,Morgan Sanson

Mention spéciale à la grosse première partie de saison du duo au milieu Rongier - Sanson, indispensables au pressing et à la récupération du ballon. Payet a retrouvé la magie de sa patte gauche (9 buts et 4 passes décisives). Boubacar Kamara excelle en sentinelle, et la charnière Caleta-Car - Alvaro est très complémentaire. 


Mais il y a un homme sans qui rien n'aurait été possible, André Villas-Boas. Ingénieux dans ses choix, l'ancien technicien des Spurs a su créer un véritable groupe qui performe sans superstar.


Sur les bords du Vieux-Port, on y croit de nouveau.


Rennes, 3e, 50 points

C'est une demi-surprise, tant Rennes est performant depuis maintenant deux saisons. Mais tout de même. Cinquième en 2008, Rennes a remporté la Coupe de France l'année dernière malgré une saison plus compliquée en championnat.


Une fin de première partie de saison en boulet de canon

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-RENNES

Solidement installés à la 3e place du ​classement, les hommes de Julien Stéphan ne cessent d'étonner. Bien lancés après trois victoires lors des trois premières journées, les Rouge et Noir ont connu un gros trou d'air par la suite, avec seulement trois points engrangés lors des sept suivantes.


C'est à partir de ce moment que les coéquipiers du capitaine Damien Da Silva ont montré leur plus beau visage. Sept victoires en huit matchs (J11 à J18), dont une sur la pelouse de Lyon pour se mettre au chaud avant Noël. Bien qu'encore un peu irrégulier, le club breton est solidement accroché à sa troisième place, même si les Dogues rôdent à un petit point...


L'éclosion de Camavinga

FBL-EUR-C3-RENNES-CLUJ

Au-delà des résultats, le fond de jeu du Stade Rennais est très agréable à regarder. La révélation Eduardo Camavinga rayonne au milieu. Les latéraux offensifs que sont Maouassa et Traoré  posent les pires problèmes dans les couloirs à leurs adversaires.


La paire Hunou-Niang devant est en grand forme (18 buts à eux deux en championnat). Le capitaine Da Silva tient la baraque derrière, bien aidé par l'excellent Edouard Mendy dans les buts.


Bref, Rennes est une équipe à la fois solide et joueuse. Et Julien Stéphan, sur le banc depuis un peu plus d'un an n'y est pas étranger. La réussite de Rennes c'est aussi la sienne.


Reims, 5e, 41 points

Que dire du Stade de Reims ? Déjà impressionnant l'année dernière pour sa remontée en Ligue 1 (8e avec 55 points), le club champenois semblent vouloir aller encore plus haut cette année, avec pour le moment une belle cinquième place.


La meilleure défense du championnat

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-REIMS

Et pourtant l'équipe a la deuxième pire attaque de l'élite (26 buts marqués). Un manque de poids offensif bien compensé par les performances de sa défense. La meilleure du championnat (21 buts encaissés).


Même si ce sera dur, Reims peut espérer conserver une place Européenne en fin de saison. Car si Nice, Lyon, Monaco et Montpellier sont sur ses talons, l'équipe de David Guion performe contre les "gros" de notre championnat. Victoire à Marseille et Paris, excusez du peu. Victoire à domicile contre Rennes et Lille. Match nul contre Monaco et Lyon. Tout sauf un hasard.


Les tauliers Abdelhamid et Romao

Yunis Abdelhamid

Concernant les hommes sur le terrain, la recrue  Pedrag Rajkovic a fait oublier Edouard Mendy dans les buts. Mais surtout, Younis Abdelhamid, confirme qu'il est l'un des meilleurs défenseurs du championnat. 


A 36 ans, Alaixys Romao fait la loi au milieu comme un vieux briscard. L'éternel espoir Mathieu Cafaro a passé un palier, avec des performances devenant de plus en plus consistante. Et même le départ de Rémi Oudin au mercato d'hiver ne semble pas affecter un collectif sûr de lui.


L'ancien promu est devenu grand. Et rêve de sa gloire d'antant.