​Le président de la République s'est exprimé pour la quatrième fois aux Français ce lundi au cours d'une allocution télévisée.


C'était un secret de polichinelle depuis jeudi dernier quand l'Elysée a annoncé la prolongation du confinement sans en préciser la durée. Finalement, Emmanuel Macron a dévoilé ce lundi les grands axes mis en place lors des prochaines semaines. Et il était question d'événements sportifs. 


Le sport impacté


Sans surprise, le confinement a été prolongé pour une durée d'un mois, jusqu'au 11 mai, afin d'encourager les efforts collectifs en cette période de crise sanitaire et économique. Au cours de cette allocution télévisée, le président de la République s'est également exprimé sur l'après-confinement en dévoilant plusieurs directives qui impactent directement le monde du sport. 

"Les grands festivals et événements avec publics nombreux ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet prochain." Par ces mots, Emmanuel Macron a livré deux indications sur la marche à suivre pour une éventuelle reprise des compétitions nationales. 


Des rencontres à huis clos


Sous-entendant un déconfinement le 11 mai prochain, les rencontres restantes en ​Ligue 1 et Ligue 2 pourraient se disputer dans un format à huis clos selon l'évolution de la situation et d'un protocole adapté aux mesures sanitaires. Bernard Caïazzo s'était d'ailleurs exprimé sur cette éventualité en évoquant "un crève-cœur" tout en reconnaissant que ce serait certainement mis en place en l'absence d'autres alternatives. 


Pour rappel, l'UEFA veut permettre aux championnats domestiques de trouver une issue d'ici le mois d'août afin de permettre le déroulement des dernières rencontres en Ligue des Champions sur un terrain neutre, à huis clos, et sur une période de deux semaines. 


Des aides mises en place ? 


Face à la crise économique, Emmanuel Macron a détaillé un plan de soutien aux secteurs les plus fragilisés où les aides "seront prolongées et renforcées"


"Des annulations de charges et des aides spécifiques seront mises en place. (...) Un plan spécifique est à l'étude pour les secteurs comme le tourisme, l'hôtellerie, la restauration, la culture et l'événementiel."


Le sport pourrait être considéré dans cette dernière catégorie.