​L'efficace espagnol depuis son arrivée dans la capitale française compte bien s'inscrire dans la durée au Paris-Saint-Germain.


"Je suis là pour longtemps." Dès le début de son entretien accordé pour le dernier numéro du magazine So Foot, Pablo Sarabia plante le décor. L'ancien du FC Séville n'est pas venu à ​Paris pour prendre un chèque ou faire du tourisme. Il est ambitieux au niveau collectif, mais aussi d'un point de vue plus personnel.


"J’ai envie de m’identifier pleinement à Paris et au PSG, je suis là pour longtemps. [...] C’était vraiment pour progresser en tant que footballeur que je suis venu ici. Je voulais passer un cap, remporter des titres et intégrer la sélection espagnole. C’est ce qui s’est passé. A Séville, je faisais des passes décisives et je marquais des buts, mais je n’étais pas convoqué en sélection. À Paris, je fais la même chose, et on m’appelle."


"Je suis assez content de la saison que je suis en train de réaliser"

Sur le petit bout de l'année civile 2020 disputé avant l'arrêt des compétitions, l'international espagnol est le meilleur buteur de son club. Depuis août dernier, il cumule 14 buts et 7 passes décisives en 36 apparitions toutes compétitions confondues. Un rendement très intéressant pour un homme plutôt recruté afin de jouer les seconds couteaux à la base. Même si 18 millions d'euros ont été déboursés, la somme est en effet dérisoire pour le ​PSG et il a ainsi souvent été remplaçant cette année. Ce qu'il savait.


"Vu la concurrence qu’il y a en attaque, je suis assez content de la saison que je suis en train de réaliser. Pour le moment, je débute souvent sur le banc de touche, mais j’essaie toujours d’être important pour l’équipe. Quand je rentre, Tuchel veut que j’utilise mon intelligence de jeu pour ouvrir des espaces. (…) Il veut que je provoque des dégâts dans les défenses adverses. Il me demande d’être incisif et agressif en attaque."


Réussira-t-il à s'installer durablement dans l'attaque parisienne et vaincre toutes les probables recrues offensives qui arriveront dans les prochaines années ?