​Mino Raiola pourrait bien devenir le personnage le plus influent du prochain mercato estival.


Sur tous les fronts, le puissant agent italien entend bien profiter de la crise économique pour placer un maximum de joueurs ​cet ét​é. Et les dossiers ne manquent pas.


1. Erling Haaland : Real Madrid 

Mino Raiola n'a pas tardé à ouvrir une brèche avec le​ Real Madrid en accordant une interview à Marca où l'agent italien confie ses excellentes dispositions avec le club madrilène depuis plus d'un an : 


"Ma relation avec le Real Madrid est très bonne. J'ai énormément d'espoirs qu'un jour je puisse leur apporter un grand footballeur."


Dans des propos implicites, Mino Raiola fait référence à la jeune sensation norvégienne, Erling Haaland, sujet de toutes les convoitises en Europe et où les Merengue semblent avoir un temps d'avance. 


Après avoir été mis en relation l'été dernier avec l'entourage du joueur, les dirigeants madrilènes avaient temporisé en attendant de connaître les facultés d'adaptation du Norvégien dans un grand championnat européen. 


Forcément satisfait à l'issue d'une entrée en matière pour le moins réussie, le ​Real Madrid souhaite prendre le dossier en mains en anticipant les futures négociations. 

En attendant que la situation revienne à la "normale", une rencontre pourrait être organisée prochainement entre les deux parties afin d'étudier les meilleures possibilités à une signature de l'attaquant du Borussia Dortmund dans la capitale espagnole. 


Pour rappel, l'ancien buteur du Red Bull Salzbourg dispose d'une clause libératoire de 75 millions d'euros activable à l'hiver 2021. Les Madrilènes pourraient déjà convenir d'un accord avant de récupérer le joueur six mois après. 


2. Paul Pogba : l'impossible équation

Tous les signaux sont au vert ou presque pour ​Paul Pogba qui n'a jamais caché cette saison son envie de quitter ​Manchester United


Tout proche de quitter le navire mancunien l'été dernier, la Pioche avait refusé de partir au bras de fer avec les dirigeants malgré des envies prononcées d'aller voir ailleurs en l'absence de titre majeur et de prestations loin d'être abouties sur la scène européenne. 


Auteur cette saison de seulement huit petits matchs toutes compétitions confondues, suite à une blessure prolongée dans le temps, l'international français pourrait rejoindre les Merengue cet été contre un chèque compris entre 90 et 100 millions d'euros. 


Cependant, un problème d'ordre financier pourrait faire capoter la transaction. 

Avec des émoluments estimés à 19 millions d'euros brut annuel, Paul Pogba représente un défi financier de taille pour les Madrilènes qui ne semblent pas en mesure d'assumer les charges salariales du jour. 


La période de crise économique ne vient d'ailleurs pas faciliter les futures négociations entre les parties alors qu'un premier dialogue a déjà eu lieu avec José Angel Sanchez (directeur général du Real Madrid). 


Pour rappel, Zinédine Zidane a fait du Français une priorité cet été après s'être heurté à la réticence de Florentino Pérez en cours de saison. 


3. Matthijs de Ligt : le défi turinois

Si Tuttosport affirme dans leur édition du jour que l'international néerlandais est assuré de rester à 100% à la ​Juventus lors du prochain exercice, dans les faits, la donne semble sensiblement différente. 


Les récentes directives de Maurizio Sarri à la Vieille Dame n'éclipseront pas la situation sportive et financière de l'ancien défenseur de l'Ajax qui est l'un des joueurs les mieux rémunérés au sein de l'effectif turinois avec des revenus évalués à 11 millions d'euros brut annuel. Mais c'est surtout d'un point de vue sportif que la situation pose problème. 

Peu à l'aise au sein de l'équipe turinoise, Matthijs de Ligt n'affiche pas de garanties satisfaisantes sur le terrain au point d'interroger en interne sur la nécessité de conserver un joueur qui a été recruté l'année dernière contre un chèque de 85 millions d'euros. 


Pour autant, la valeur marchande du joueur, estimée à 75 millions d'euros par le site Transfermarkt, pourrait refroidir les ardeurs de plus d'un club en Europe compte-tenu du contexte de crise économique. 


4. Consolider les dossiers 

Zlatan Ibrahimovic, Kostas Manolas, Romelu Lukaku, Gianluigi Donnarumma, Marco Verratti : Mino Raiola va avoir du travail dans les prochaines semaines. 


Si certains sont déjà assurés de rester dans leurs clubs respectifs, pour d'autres en revanche, il s'agit de trouver un nouveau point de chute à l'image du géant suédois qui souhaite toujours poursuivre sa carrière en ​Serie A


Enfin, l'agent italien doit encore trouver une solution pour Alphonse Areola, toujours plongé dans l'incertitude au Real Madrid. 

Numéro deux derrière Thibaut Courtois, le portier français a fait part de son envie de poursuivre  l'aventure au sein de la maison blanche. 


Prêté cette saison par le ​Paris Saint-Germain, Alphonse Areola doit encore convaincre les dirigeants madrilènes de faire le bon choix alors que l'ancien Lensois est en concurrence avec le jeune gardien ukrainien : Andriy Lunin. 


5. Un portail ouvert

Stengs, Kean ou encore Kluivert : trois joueurs qui ont encore une énorme marge de progression et qui n'ont pas réussi à s'affirmer au plus haut niveau. 

Avec une forte cote de popularité sur le marché des transferts, les trois footballeurs susmentionnés n'auront aucun mal à recevoir des propositions cet été. Le portefeuille de Mino Raiola commence déjà à chauffer.