​Alphonse Areola, qui appartient toujours au Paris Saint-Germain, souhaiterait rester au Real Madrid.


Deux joueurs pour une place : un temps en avance dans l'esprit des dirigeants madrilènes, l'incertitude plane toujours autour de l'avenir d'​Alphonse Areola, mis en concurrence avec Andriy Lunin. 


Le point statistiques 

Indétrônable au poste de numéro un, Thibaut Courtois n'a aucune raison de s'inquiéter de la lutte entre le gardien français et ukrainien. 


Classé cinquième meilleur espoir au trophée Kopa, Andriy Lunin incarne l'avenir du football ukrainien et par la même occasion celui de la maison blanche qui a toujours été admiratif du profil de leur jeune trouvaille. 


Recruté en provenance de Zorya en Ukraine deux ans en arrière, le natif de Krasnohrad a été prêté successivement à Leganés, Valladolid et enfin au Real Oviedo en Liga Adelante. Une dernière destination qui n'a pas été couronnée de succès sur le plan collectif contrairement à des performances individuelles remarquées. 

Avec un but encaissé toutes les 92.72 minutes, le tout jeune portier ukrainien (21 ans) ne fait cependant pas mieux que son​ aîné français qui s'incline toutes les 96.16 minutes. Mais la donne est sensiblement différente concernant le pourcentage d'arrêts où Andriy Lunin réalise un honnête score de 75% contre seulement 55.17% pour le numéro deux dans les cages madrilènes. 


Rentabiliser un investissement 

En 2018, le ​Real Madrid a posé sur la table 8.5 millions d'euros pour s'offrir les services de l'Ukrainien. Une somme conséquente pour un joueur qui n'avait pas encore fait ses preuves au plus haut niveau. 


Dans l’impossibilité d'en tirer un quelconque bénéficie dans le cadre d'une future vente, Andriy Lunin partirait avec les faveurs des pronostics malgré le revirement de situation des dirigeants madrilènes, qui avaient laissé supposé une place attitrée à Alphonse Areola au sein de l'effectif des Merengue la saison prochaine.