Les négociations entre ​Sergio Ramos et le ​Real Madrid sont toujours au point mort puisque le club ne propose qu'un an de plus à son capitaine, qui lui en réclame deux. La perspective de ne pas voir le défenseur terminer sa carrière chez les Merengue prend de plus en plus d'ampleur. 


Cela n'avance pas. Depuis deux ans, les discussions vont bon train entre le libéro ibérique et son mythique club madrilène. Mais aucun accord n'arrive à se conclure. As, quotidien espagnol plutôt bien renseigné sur les coulisses du​ Real Madrid, se montre ainsi très pessimiste, ce lundi matin, quant à une éventuelle prolongation de contrat.


Les raisons de la discorde tiennent principalement sur la durée du nouveau bail de ​​Sergio Ramos. Actuellement lié avec la Casa Blanca jusqu'en juin prochain, l'international espagnol aimerait étendre son engagement pour deux saisons supplémentaires. 


Au Real Madrid depuis 2005

Sauf que le Real Madrid a une politique claire sur ses joueurs de plus de 30 ans : il ne prolonge les contrats que d'une année habituellement. Ce qui est sur la table aujourd'hui. En plus de son gâteau d'anniversaire pour ses 34 ans.

Un petit geste pourrait être fait pour un homme qui compte plus de 600 matchs et 15 ans de carrière au sein du club titré 13 fois en ​Ligue des Champions. Problème de taille : le coronavirus. Financièrement parlant, la totalité des clubs  européens sont dans le flou. 


Reprise des négociations dans 6 mois ? 

Ce qui est sûr, c'est que l'heure est aux économies et qu'il faut compter chaque petit sou actuellement, sous peine de naufrage économique. 


Florentino Pérez a donc d'autres chats à fouetter en ce moment et, toujours selon As, discuter prolongation de contrat n'est ainsi pas à l'ordre du jour. La situation de Sergio Ramos ne serait discutée qu'à partir de l'automne prochain, au plus tôt.


L'été dernier, des rumeurs envoyaient l'ancien Sévillan du côté de la Chine. Cela semblait plus être une menace qu'autre chose. Va-t-il passer le pas à l'été 2021 ?