​Julien Faubert est légitimement considéré comme le pire transfert de l'histoire du Real Madrid. L'ex-international français a raconté dans les colonnes de The Athletic, samedi, les coulisses de cette signature improbable. 


30 janvier 2019, Julien Faubert est prêté au ​Real Madrid à la surprise générale pour 1.5 million d'euros avec une option d'achat fixée à six millions d'euros à l'issue de la saison. 


52 minutes de jeu plus tard en cinq mois, et un assoupissement mémorable sur le banc du Real, le Français retourne à West Ham après avoir été décrit comme le pire fiasco de l'histoire du club madrilène. 


Faubert : "Je n'ai pas de temps pour ces conneries"

Dans une interview accordée à The Athletic, Julien Faubert est revenu sur sa signature au Real Madrid en livrant une anecdote incroyable sur le premier contact établi avec les Merengue : 


"Nous étions dans le bus sur le chemin du stade pour jouer contre Fulham. Un Français m'a appelé et m'a dit : "bonjour, je travaille pour le Real Madrid et nous voulons vous parler." J'ai dit que je devais jouer un match important et que je n'avais pas le temps pour ces conneries. Donc j'ai éteint le téléphone et je l'ai rallumé après la rencontre. J'avais environ 30 textos et 50 messages vocaux. J'ai réalisé que c'était sérieux."


Pas le temps de gamberger, Julien Faubert est attendu par son agent dans un hôtel à Heathrow pour finaliser les derniers détails. L'ancien Bordelais, sur le point de s'engager avec l'un des plus grands clubs de la planète, se remémore alors le moment où il est venu récupérer ses affaires au vestiaire : 


"J'ai traversé le vestiaire pour récupérer mes affaires et tout le monde riait. 'Mais tu ne te rends pas compte ? C'est le Real Madrid putain.' "


Dans un contexte surréaliste, Julien Faubert rallie le Real Madrid où les fans se souviendront pendant longtemps de ce moment où le défenseur français a fermé les yeux pendant 30 secondes sur le banc des remplaçants : 


"J'étais sur le banc, j'ai fermé les yeux pendant 30 secondes et ils ont pensé que j'étais énervé parce que je ne jouais pas alors ils ont dit : "ce type dort". Le président m'a dit qu'il fallait que je fasse attention car il y avait des photographes et des caméras de partout."


L'Équipe de France 

Au cours d'une carrière riche en émotions et en rebondissements, l'international français (1 sélection pour 1 but) retrace également à The Athletic le jour où il a été convoqué pour la première fois en ​équipe de France : 


"J'ai été le premier joueur à porter le numéro 10 après Zidane. Je ne savais pas que j'allais porter ce numéro. Quand je suis arrivé au vestiaire, je n'avais pas le choix. Mais le plus drôle, c'est que personne ne m'avait prévenu que j'allais être convoqué. Je regardais la télévision quand ils ont annoncé la liste et j'ai vu mon nom s'afficher. J'ai regardé sur le net pour vérifier car je pensais qu'ils s'étaient trompés mais non c'était bien officiel."


Aujourd'hui, Julien Faubert évolue à l'EFC Fréjus Saint-Raphaël en National 2, après des passages dans des championnats exotiques, en Finlande en notamment.