​Si les prouesses technologiques doivent permettre, à terme, de limiter au maximum les erreurs d'arbitrage, certains faits de jeu restent aujourd'hui gravés dans les mémoires collectives.


1. La main de dieu 

Diego Maradona,Peter Shilton

22 juin 1986, lors d'un quart de finale de la Coupe du monde 1986 entre l​'Argen​tine et l'Angleterre, Diego Maradona inscrit un but qui restera à jamais comme la "main de dieu" en venant lober Peter Shilton de ​la ma​in


2. La simulation de Ravanelli 

FOOT PSG-OM

Le 8 novembre 1997, lors d'un Clasico entre l​'Olympique de Marseille et le ​Paris Saint-Germain, Fabrizio Ravanelli s'écroule grossièrement dans la surface de réparation obtenant par la même occasion un penalty. Encore aujourd'hui, l'ancien Marseillais certifie qu'il y avait bien faute sur lui. 


3. Le titre maudit 

Ipswich v Inter x

Lors d'un match décisif entre la ​Juventus et l'Inter pour le titre de champion d'Italie en 1998, Ronaldo est fauché dans la surface de réparation. ​L'arbitre de la ren​contre ne bronche pas. La Vieille Dame s'impose finalement et s'octroie le Scudetto au terme d'une rencontre qui fait toujours autant parler de l'autre côté des Alpes. 


4. La main de la honte 

Irish national football team midfielder

La qualification française pour la Coupe du monde 2010, un certain 18 novembre 2009, restera à jamais entaché d'une fait de jeu qui deviendra célèbre par la suite. Thierry Henry subira un lynchage médiatique en Europe où l'Irlande demandera notamment à la FIFA de rejouer la rencontre. Sans succès. 


5. Chelsea en disgrâce 

Andres Iniesta,Samuel Eto'o

6 mai 2009, la demi-finale retour de la​ Ligue des Champions entre Chelsea et le ​FC Barcelone fera couler beaucoup d'encre. Dominateurs pendant 90 minutes, les Blues se voient refuser deux penalties flagrants par Henning Ovrebo, l'arbitre de la rencontre. 


Finalement, Andrés Iniesta inscrira le but de la qualification dans les arrêts de jeu déclenchant la colère mémorable de Didier Drogba. Un triste souvenir pour Stamford Bridge. 


6. Le but fantôme 

FBL-GER-BUNDESLIGA-HOFFENHEIM-LEVERKUSEN

18 octobre 2013, rencontre de Bundesliga entre Hoffenheim et le Bayer Leverkusen, Stefan Kiessling arme une énorme frappe qui vient échouer dans le petit filet extérieur. Le but est accordé à la surprise générale. Pourtant, au ralenti, le ballon vient bien se loger en dehors du cadre (trou dans le filet). 


7. Le drame d'Eindhoven 

Nilmar,Heurellho Gomes

Lors d'un quart de finale retour de la Ligue des Champions entre le PSV et l'​Olympique Lyonnais en 2005, Nilmar est littéralement fauché dans la surface par Heurelho Gomes.​ L'arbitre ne désigne pas le point de pénalty. Les Lyonnais sont éliminés aux tirs au but. 


8. "Vata faute"

Chris Waddle (white dress-L) of French O

En lice pour se hisser en finale d'une compétition européenne le 18 avril 1990, Vata qualifie le Benfica en s'aidant de la main. Aujourd'hui encore, les Marseillais crient au scandale. 


9. Arbitrage maison 

Francesco Totti

Co-organisée par le Japon et la Corée du Sud, la Coupe du monde 2002 est sujette au polémique tant les Coréens sont favorisés par l'arbitrage tout au long de la compétition. 


18 juin 2002, au cours d'un huitième de finale entre la Corée du Sud et l'Italie, Francesco Totti reçoit un deuxième carton jaune pour simulation après avoir été fauché dans la surface. L'Italien est expulsé injustement et les Coréens filent en quarts grâce au but en or. 


10. Double arbitrage maison 

Fernando Morientes,Choi Jin-cheul

Rebelote en quarts de finale du tournoi, l'arbitre de la rencontre refuse un but parfaitement valable à Fernando Morientes. L'​Espagne est finalement éliminée aux tirs au but au terme d'une décision qui reste à l'heure actuelle toujours autant incompréhensible. 


11. Triple arbitrage maison 

Dejan Lovren,Fred

Cette fois-ci, c'est au tour du Brésil de bénéficier des faveurs de l'arbitrage lors du match d'ouverture à la Coupe du monde 2014 face à la Croatie. Fred obtient un pénalty après une faute complètement inexistante de Dejan Lovren créant déjà la polémique autour du Mondial. 


12. À la loupe loupe loupe

Manuel Neuer

Difficile de comprendre ce qui a pu se passer dans la tête de Jorge Larrionda, quand le 27 juin 2010, lors d'un huitième de finale de Coupe du monde entre l'Allemagne et l'Angleterre, l'arbitre de la rencontre refuse un but parfaitement valable à Frank Lampard. 


Cette décision polémique ouvrira les débats à la FIFA découlant sur la Goal-Line Technology et la VAR. 


13. L'attentat de Séville 

WORLD CUP-1982-FRA-FRG

Demi-finale de la Coupe du monde 1982 entre la France et l'Allemagne, Harald Schumacher manque complètement sa sortie et vient percuter de plein fouet Patrick Battiston qui vient de louper le cadre de peu. Le joueur et la France resteront sonnés. 


14. Par ici le chèque 

Alain Giresse of France

21 juin 1982, deuxième journée de la phase de groupes entre l'Équipe de France et le Koweït à la Coupe du monde 1982, l'Emir fait irruption sur le terrain pour demander l'annulation du but d'Alain Giresse. Après un échange, Miroslav Stupar annule le but du Girondin et sera radié à vie par la FIFA. 


15. On valide ou pas ?

Hurst Scores

Le mystère "restera entier" au cours d'une finale épique entre l'Angleterre et l'Allemagne de l'Ouest en finale de la Coupe du monde 1966. Vainqueur 4-2, les Anglais entretiendront le doute dans l'esprit des observateurs après un but validé à Geoffrey Hurst. Alors, le ballon est entré ?


16. Fin du match 

Zico

Brésil - Suède lors de la Coupe du monde 1978 : les deux formations sont au coude à coude (1-1) quand Zico pense inscrire le but de la victoire. Dans la confusion générale, le but est finalement refusé. La raison ? L'arbitre avait sifflé la fin de la rencontre sur la mise en jeu (le corner avait déjà été tiré). 


17. Quand c'est vraiment la fin du match ?

Marseille's midfielder Franck Ribery (L)

14 décembre 2005, lors de la cinquième journée de la Coupe de l'UEFA, le Dinamo Bucarest pense égaliser dans les derniers instants de la rencontre face à l'​Olympique de Marseille au Stade Vélodrome. C'était sans compter sur l'arbitre de la rencontre qui avait sifflé la fin de la rencontre au moment de l'action. 


18. La simulation à l’uruguayenne

Luis Suarez,Marquinhos

Pour raviver encore un peu plus le douloureux souvenir des Parisiens au cours d'une remontada qui fera date (6-1), Luis Suarez, en bon comédien, aura contribué à cette soirée électrique en abusant de la vigilance de Denis Aytekin, l'arbitre de la rencontre au Camp Nou. 


19. Match rejoué 

Joseph Lamptey

Le 12 novembre 2016, Joseph Lamptey accorde un pénalty surréaliste à l'Afrique du Sud lors d'un match des éliminatoires à la Coupe du monde 2018 contre le Sénégal. Après une enquête du Bureau des qualifications à la FIFA, l'arbitre est radié à vie après avoir été condamné pour corruption. Le match sera finalement rejoué. 


20. Le hors-jeu révélateur 

Cristiano Ronaldo

Auteur d'un triplé en quart de finale retour de la Ligue des Champions face au Bayern (4-2 ap) en 2017, ​Cristiano Ronaldo qualifie le ​Real Madrid aux dépens d'un deuxième but entaché d'une position de hors-jeu flagrante. Gerard Piqué avait commenté par la suite la décision arbitrale sur Twitter en alignant trois points de suspension dans un message implicite.