​Certains joueurs sont sous-côtés. Pour d'autres, c'est l'inverse et on se demande encore ce qu'ils font là. Zoom sur ces 12 joueurs qui évoluent dans des clubs bien trop grands pour eux.


1. Gregory Sertic (Marseille)

Arrivé sur les bords de la canebière en 2017, Gregory Sertic quittera vraisemblablement l'​Olympique de Marseille à la fin de son contrat cet été. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'aura pas marqué les esprits. 


C'est bien simple, il n'a disputé que 25 matchs toutes compétitions confondues depuis son arrivée. Souvent blessé, pas très convainquant lors de ses rares sorties, l'ancien Girondin ne s'est pas montré au niveau attendu. Un gros flop.

Gregory Sertic


2. Eric Maxim Choupo-Moting (PSG)

Dès sa signature à l'été 2018, tout le monde s'est posé la question. Certains ont même cru à une blague. Choupo-Moting et le ​PSG, ça n'allait vraiment pas ensemble. Et la suite n'a pas donné tort aux plus sceptiques. 


Techniquement, le Camerounais fait tâche dans l'effectif clinquant des Parisiens. L'illustration la plus saisissante est sans doute son incroyable loupé contre ​Strasbourg en ​Ligue 1, la saison dernière. Une belle erreur de casting.

Eric Maxim Choupo-Moting


3. Martin Braithwaite (Barcelone)

A l'image de Choupo, l'arrivée du Danois dans l'effectif Barcelonais en a surpris plus d'un. Bien que ces débuts soient réussis avec deux passes décisives pour son premier match, Braithwaite n'a ni le CV, ni la stature pour une institution comme le ​Barça


Pas franchement transcendant dans tous les clubs de seconde zone où il est passé (​Toulouse, Middlesbrough, Bordeaux, Leganes), on voit mal comment il pourrait s'imposer en Catalogne. C'est ce qu'on appelle un "Panic Buy".

Martin Braithwaite


4. Mapou Yanga-Mbiwa (Lyon)

Cela fait longtemps que l'on n'a pas vu l'international français (et oui il a quelques sélections) sur un terrain. Toujours pensionnaire de l'​Olympique Lyonnais, le défenseur central n'est plus que l'ombre de lui-même. 


Ce fut déjà le cas à Newcastle et à la Roma. Après plusieurs belles saisons du côté de ​Montpellier, Yanga-Mbiwa n'a jamais retrouvé son niveau. Des clubs de milieu de tableau de Ligue 1 correspondraient plus à son niveau.

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-TRAINING


5. Mariano Diaz (Real Madrid)

Dans un club comme Lyon où il fut prêté, il a largement sa place. Mais alors au ​Real Madrid... En doublure de ​Benzema ce n'est pas possible. Trop emprunté techniquement, Mariano n'a pas les épaules pour s'imposer au sein de la Casa Blanca


Mis au placard par Zidane, conscient de ses lacunes, il a quand même réussi à marquer lors du dernier Classico pour sa première apparition en ​Liga de la saison. 

Mariano Diaz


6. Valère Germain (Marseille)

Peut-être que tout le monde est un peu dur avec Valère Germain. Mais quand même. Comme attaquant de pointe de l'Olympique de Marseille, c'est un peu léger. Il faut voir l'ancien Monégasque courir dans le vide pendant 90 minutes lorsqu'il est aligné pour se faire une idée.


Loin des standards du "Grantatakan" que l'OM attend depuis des années, Germain ne démérite pas, mais il n'a clairement pas la carrure.

FBL-FRA-CUP-TRELISSAC-MARSEILLE


7. Marcelo (Lyon)

Avec Yanga-Mbiwa, il y a de quoi faire une belle charnière à Lyon. À prendre avec ironie, évidemment. Pourtant, on attendait beaucoup du Brésilien lorsqu'il est arrivé du Beskitas après une campagne en Ligue Europa prometteuse. 


Mais la suite s'est avérée beaucoup plus compliquée. Extrêmement lent, le défenseur n'est pas non plus très rassurant avec ses pieds. Il ne restera pas dans les annales du club, hormis peut-être pour ses disputes houleuses avec les supporters, qui ont déjà fait le tour des réseaux sociaux.

Marcelo Guedes


8. Jesse Lingard (Manchester United)

Jesse Lingard, ou comment ne pas être décisif depuis plus d'un an. Jeune prometteur des Red Devils il y a quelque années, le petit ailier s'est égaré en route. 


Pourtant, il continue d'être régulièrement utilisé avec 20 matchs joués cette année en ​Premier League. Peu influent dans le jeu, pas décisif, mais diable que fait-il à ​Manchester United ?

Jesse Lingard


9. Willy Caballero (Chelsea)

Même s'il n'a que le statut de doublure à Chelsea, la cote de Caballero en Angleterre est difficile à comprendre. Il était même devenu titulaire avant la pause coronavirus aux dépens de Kepa dans les buts des Blues


L'Argentin n'est pas vraiment rassurant à chacune de ses sorties. C'est encore plus vrai quand elles sont aériennes. Il devrait penser à se mettre au rap. Une idée comme ça. 

Willy Caballero


10. Adrian (Liverpool)

Vous vous rappelez de la tête de Virgil van Djik contre ​Arsenal, en début d'année, lorsque le gardien titulaire Allison était blessé ? Après une sortie hasardeuse d'Adrian, le Néerlandais avait fait une moue qui en dit long. 


Titulaire contre l'Atletico de Madrid en huitièmes de finale retour de la ​Ligue des Champions, le gardien espagnol avait précipité la chute des siens sur une relance complètement manquée. Une de plus.

Adrián


11. Mattia De Sciglio

Paris n'était pas loin de l'enrôler l'été dernier, et on a du mal à comprendre pourquoi. Très peu utilisé du côté de la ​Juventus, l'Italien est loin d'être un crack. 


Pourtant annoncé comme un élément prometteur au début de sa carrière au Milan AC, le latéral droit n'a pas su confirmer. International depuis plusieurs années, De Sciglio n'a pas été appelé lors des derniers rassemblements de la Nazionale. A 27 ans, il est déjà sur le déclin.

Mattia De Sciglio

12. Kevin Malcuit

Lorsqu'il est arrivé à Naples lors du mercato d'été 2018, Malcuit sortait d'une grosse saison avec ​Saint-Etienne. Tous les espoirs étaient permis pour un joueur en pleine ascension. 

Kevin Malcuit

Moins de deux ans plus tard, l'effet de mode est retombé. Il n'a joué que trois matchs cette saison en ​Serie A, c'est dire. Surcôté après une bonne saison en ​Ligue 1, Kevin Malcuit est l'exemple typique des joueurs qui affolent le marché après quelques bons matchs. À tort.