Arsenal s'en sort bien dans ce derby... Les hommes de Mikel Arteta sont loin d'avoir rendu une belle copie cette après-midi à l'Emirates. Cependant, c'est le réalisme qui a payé avec un Lacazette super-sub. Le Français réussit à marquer l'unique but du match après une entrée en jeu à la 60ème minute et sauve les siens.


Le West-Ham de David Moyes est pourtant loin d'avoir démérité et s'est procuré quatre occasions nettes, mais le manque de réalisme de Michail Antonio et de Sebastien Haller coute aux Hammers des points primordiaux dans cette saison difficile.


Tops


We don't need another Leno

Bernd Leno,Sebastien Haller

En 1985, Tina Turner chantait "We don't need another hero"  ("Nous n'avons pas besoin d'un nouveau héros"), Arsenal aujourd'hui a besoin de beaucoup de choses mais pas d'un autre gardien que Bernd Leno. L'Allemand maintient les siens dans le match grâce à plusieurs interventions fantastiques, dont une magistrale à la 55ème sur une tête d'Antonio à bout portant. 


Mikel Arteta peut le remercier, c'est grâce à lui si son Arsenal reste invaincu en 2020 en Premier League.


Ceballos gère les bails 

Dani Ceballos

Quel patron... Depuis qu'il s'est fait la coupe d'Ademos de PNL, il a aussi visiblement récupéré son flow ! Avec Leno c'est le seul à rendre une copie impeccable cet après-midi. L'Espagnol oriente, contrôle, distribue, casse les lignes, ​et résiste aux coups et la pression. Dommage qu'Özil soit aussi fantomatique devant... Il devrait y avoir une relation technique plus forte entre ses deux joueurs, chacun pouvant gérer une zone du terrain et apporter les bons ballons dont leurs attaquants ont terriblement besoin. Mais pour former une bonne paire il faut être deux. 


Le club qui aura Ceballos dans son effectif l'an prochain, que ce soit le Real Madrid, Arsenal ou un autre, pourra compter sur un joueur complet et déjà mature. 


Lacazette super-sub ?

Alexandre Lacazette

​Ce n'est pas l'entrée du siècle mais elle a le mérite d'être décisive. Alexandre Lacazette a marqué son sixième but après une entrée en jeu pour les Gunners. Seul un certain Olivier Giroud (7) a fait mieux depuis l'arrivée du Lyonnais à Londres. 

​Doit-il avoir un rôle de super-sub pour autant ? Pas sûr, il tient tout de même mieux le ballon que Ntiekah bien plus jeune et sa relation avec Lacazette reste plus aboutie. Lorsque nous avons demandé à Mikel Arteta en conférence de presse d'après match pourquoi son numéro 9 a encore démarré sur le banc et ce qu'il a pensé de son entrée, le coach espagnol a tenu à saluer sa concentration et sa determination


"Avec Eddie [Nketiah] j'ai deux excellents attaquants, je dois faire avec ça. Mais lorsque j'ai donné mes instructions à Alex [Lacazette], je savais à son niveau de concentration et de determination qu'il marquerait en entrant en jeu"

À voir si ce but va relancer la concurrence dans les semaines à venir.


FLOPS 


Pépé : lâche ta balle (et pas à l'adversaire si possible)

Nicolas Pépé

Nico ? Que t'est-il arrivé ? Tu étais décisif, virevoltant et si percutant au LOSC... Et là c'est si brouillon. Tu t'entêtes dans tes dribbles face à trois défenseurs sur ton côté droit et ne passe personne, et le peu de fois où tu passes, tu continues tête baissée...


Face à une défense compacte comme celle-là, il faut jouer plus vite, plus simple et clairement ce n'était pas son intention cette après-midi. 


Le jeu de position offensif

FBL-ENG-PR-ARSENAL-WEST HAM

On parle juste au-dessus de Pépé qui a beaucoup raté, mais Aubameyang, Özil ou Nketiah ne se sont pas vraiment mis en avant face aux Hammers non plus... Ce bloc bas les a clairement mis à mal et ils n'arrivaient pas à passer entre les lignes. Quelques centres dangereux, principalement du côté de Saka sont venu alerter les visiteurs mais ils ont parfois mené à des contre-attaques encore plus dangereuses pour Arsenal. 

​Özil n'assume pas pleinement son rôle ici, et devrait plus aider à combiner dans l'axe soit pour perforer ou pour dégager les côtés et amener les centres des latéraux.


Michail Antonio 

Michail Antonio

Clairement la version Wish d'Adama Traoré. Grosses courses, gros contacts et des cuisses rivalisant de taille avec le boulard de Kylian Mbappé. Mais un manque de réalisme criminel quand ton équipe joue le maintien ... 

​Il loupe un centre en retrait pour Haller en début de match (9ème minute) qui aurait pu planter son meilleur tap-in ensuite. Avant la mi-temps (40') l
e hammer reçoit la balle dans les pieds face à Leno après une remise de la tête suite à un corner. Le gars arrive à ne pas cadrer sa frappe alors qu'il est à deux mètres maximum de la cage. 


Enfin, Leno sort une énorme claquette après une tête d'Antonio dans un nouveau duel avec l'attaquant de West Ham, mais la faute incombe grandement à Antonio qui doit se montrer décisif. Trois occasions nettes d'ouvrir le score qui coutent très très cher. Sa note de précision à FIFA va encore chuter sévèrement à la prochaine mise à jour