Attendu comme un renfort de poids pour le Paris Saint-Germain, après son arrivée libre en provenance de Manchester United (mais avec une prime à la signature de 10M€) lors du dernier mercato estival, le milieu de terrain Ander Herrera connaît des débuts mitigés dans la capitale. Peu transcendant, et trop souvent blessé, l'Espagnol déçoit et prend déjà des allures de flop.


L'an passé, le ​Paris Saint-Germain a cruellement manqué de présence au milieu de terrain et de ressources. Ainsi, la direction francilienne a mis le paquet sur l'arrivée de plusieurs renforts comme Idrissa Gueye ou Ander Herrera, pour offrir de nouvelles solutions à l'entraîneur Thomas Tuchel.


Si le premier a rapidement donné satisfaction, le second ne séduit que par intermittence... Et ce pour plusieurs raisons. 


Un temps de jeu minime

Signé pour 5 ans, ​l'Espagnol était censé apporter son expérience et sa science tactique à l'entrejeu parisien, cela n'est pas vraiment le cas pour le moment. Peu utilisé, Herrera a certes participé à 18 rencontres toutes compétitions confondues, pour un petit but. Mais son temps de jeu est moindre. Titulaire à onze reprises, une fois seulement en ​Ligue des Champions, l'Espagnol n'a même pas passé 1000 minutes sur les terrains depuis son arrivée à Paris. Son adaptation est lente et difficile.


De trop nombreuses blessures


Tout sauf un titulaire indiscutable, l'ancien ​Mancunien manque de nombreux matchs, en partie à cause des blessures. Depuis l'été dernier, il en a déjà connu 4 ! D'abord une blessure au mollet en août, puis une autre au pied fin octobre. Par la suite, Herrera a subi un claquage tendiniteux en novembre, qui l'a éloigné des terrains pendant plus d'un mois.

Et pour finir, la recrue parisienne a subi un problème musculaire à la cuisse dimanche dernier, et manquera donc le match retour contre Dortmund, ainsi que 6 à 8 autres semaines de compétition ! Dommage, Verratti suspendu, il aurait débuté comme titulaire.


Un impact limité


Physiquement, Herrera ne semble pas dans une forme optimale, mais ce n'est pas tout. Sur le terrain aussi, son impact est moindre. En ​Premier League, il s'était distingué par une incroyable faculté à occuper tous les rôles, de sentinelle à créateur. A Paris, l'Ibère peine à prendre ses marques, et déjoue clairement. 

​​

Aucune prise de risque, un placement pas toujours irréprochable et surtout un manque de confiance criant. Le temps passe et Herrera ne relève toujours pas la tête. Le considérer comme un flop dès maintenant constituerait une grande erreur. Mais pour se débarrasser d'une étiquette peu flatteuse, celui qui a débuté à Bilbao a tout intérêt à montrer autre chose, dès son retour !


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr