Finaliste de la Coupe du monde en 1958, troisième en 1994 et demi-finaliste de l'Euro en 1992, la Suède s'est toujours imposée parmi les nations européennes les plus solides et régulières sur la scène internationale. En renouveau depuis la retraite d'un certain Zlatan Ibrahimovic en 2016, la sélection scandinave pourra s'appuyer sur des joueurs de talent lors de l'Euro 2020. ​Focus sur trois de ces nouveaux joyaux de la couronne suédoise. 


Mattias Svanberg (Bologne, 21 ans)

Mattias Svanberg

À l'image de nombreux joueurs emblématiques suédois, Zlatan Ibrahimovic en tête, le milieu central s'est révélé à Malmö. Lancé en Allsvenskan (1ère division suédoise) à l'âge de 17 ans seulement, le jeune Svanberg s'impose rapidement au cœur du jeu des Himmelsblått (Bleu ciel). 

Milieu moderne, très technique, disposant d'une vision du jeu au-dessus de la moyenne, il est naturellement considéré comme l'un des joueurs les plus prometteurs du Royaume. Auteur de six buts et onze passes décisives en 47 apparitions avec son club formateur, le joyau de la couronne est alors courtisé par de nombreuses écuries européennes. 


Avec pragmatisme, il a décidé de rejoindre la ​Série A et Bologne à l'orée de la saison 2018-2019. Remplaçant à ses débuts, le polyvalent milieu de terrain de 21 ans est un des principaux artisans de la belle saison du club italien (10ème). De quoi honorer sa première et seule sélection avec la Suède, le 18 novembre dernier, où il en a profité pour inscrire son premier but avec les Blagult (Bleu et Jaune) face aux Îles Féroé. 


Dejan Kulusevski (Parme, 19 ans)

35 millions d'€. Le prix déboursé par la ​Juventus à l'Atalanta pour s'offrir la jeune pépite suédoise, cet hiver, avant de le prêter jusqu'à la fin de la saison à Parme (source ​Transfermarkt). La Vieille Dame mise sur l'avenir et n'a pas hésité à sortir le chéquier pour recruter l'un des joueurs les plus talentueux de Série A. 

Ailier rapide et percutant, Dejan Kulusevski est l'auteur d'une saison étincelante avec Parme, où il était prêté par l'Atalanta avant d'être de nouveau cédé par le club turinois. Neuvièmes de Série A, les Parmesans ont profité des performances de leur international suédois, souvent décisif cette saison, avec ses cinq buts et sept passes décisives en championnat. 


Honorant sa première sélection au côté de Mattias Svanberg (voir ci-dessus) en novembre 2019, le joueur de 19 ans postule sérieusement à une place de titulaire en marge de l'Euro. 


Alexander Isak (Real Sociedad, 20 ans)

Alexander Isak

Avant Erling Haaland, le Borussia Dortmund avait tenté de le coup Alexander Isak, au-dessus du lot dans le championnat suédois sous les couleurs de l'AIK. Recruté en janvier 2017 par le club allemand, le jeune Isak, alors âgé de 17 ans, ne put pleinement s'épanouir, barré par des joueurs plus expérimentés. 

Un prêt plus tard aux Pays-Bas, à Willem II, l'attaquant longiligne exploite parfaitement son talent (14 buts, 7 passes décisives en 17 matchs) et suscite rapidement l'intérêt d'autres écuries. La Real Sociedad flaire le bon coup, et le recrute pour seulement 6,5 millions d'€ (source ​Transfermarkt) en début de saison. 


À 20 ans, l'international suédois s'est aujourd'hui imposé comme l'un des meilleurs buteurs de ​Liga. Contribuant activement à l'excellente saison des Basques (6ème), Isak affiche une formidable complicité avec son compère scandinave Martin Odegaard. L'un des meilleurs duos du championnat espagnol selon certains observateurs. 

Montant également en puissance en sélection (11 capes, 4 buts), il devrait être titularisé à la pointe de l'attaque au côté de Robin Quaison de Mayence ou Sebastian Andersson de l'Union Berlin. 


Nostalgique des Henrik Larsson, Zlatan Ibrahimovic ou autre Freddie Ljungberg, la Suède nourrit de légitimes espoirs en ses nouveaux talents. Avec pour ambition d'en faire des pièces maîtresses de la sélection.