FBL-EUR-EURO-2020-DRAW

Euro 2020/16 : Qui est Janne Andersson, le sélectionneur suédois méconnu

Pendant les vingt semaines qui précéderont l'Euro 2020, 90min vous invite à découvrir des longs formats sur 20 pays participants à cette compétition. À 16 semaines du coup d'envoi, nous vous proposons de nous attarder sur la Suède et son sélectionneur Janne Andersson​. Qui ça ? Janne Andersson... Ce n'est pas un nom ronflant du football mondial qui dirige la sélection scandinave, c'est le moins que l'on puisse dire. Focus sur cet entraineur méconnu.

4. Une carrière de footballeur... amateur

S'il est très fréquent que les footballeurs professionnels se reconvertissent sur les bancs de touche, il est très rare dans le football moderne que d'anciens footballeurs amateurs accèdent à des fonctions prestigieuses dans la suite de leur carrière. Le Suédois est pourtant de ceux-là. Andersson n'a jamais dépassé la deuxième division suédoise en tant qu'attaquant dans les années 1980. Son nom demeure associé à sa ville natale d'Halmstad. Un profil atypique.

3. Une progression linéaire en tant que coach

Une fois sur un banc, Andersson a franchi les étapes patiemment : Halmstad, Ôrgryte, Norrköping. Avec ce dernier club, il remporte le championnat national en 2015. Ce résultat lui ouvre les portes de la sélection qu'il dirige depuis 2016. Faits notables : il a tenu tête à Zlatan qui voulait un temps réintégrer l'équipe nationale. Il a aussi obtenu une victoire mémorable face à la France en juin 2017. De sinistres souvenirs pour Hugo Lloris (et pour nous tous d'ailleurs).

2. Un premier Mondial satisfaisant

Soixante ans après la finale de 1958, la première compétition majeure d'Andersson à la tête de la Suède s'est avéré plutôt satisfaisante. Avec deux victoires en poule, un huitième de finale remporté face à la Suisse et une défaite honorable en quarts contre l'Angleterre, il a rempli son contrat.

1. Quelles perpectives pour l'Euro ?

Dans la poule de l'Espagne et de la Pologne, le coach a reconnu en conférence de presse que la Roja est "l'équipe la plus forte du groupe ", ce qui objectivement n'est pas faux. La Suède visera donc explicitement la deuxième place pour accéder à la phase à élimination directe. On se rappellera que les hommes d'Andersson avaient accroché l'Espagne en phase de qualifications (1-1). L'équipe devra compter sur son collectif, car en dehors de Forsberg, il n'y a pas de top player au sein des Jaune et Bleu.

Portrait de Janne Andersson.