​Le Real Madrid se serait montré trop gourmand au moment de céder Gareth Bale au club chinois de Jiangsu Suning. Décryptage. 


Sur la sellette l'été dernier au ​Real Madrid, Gareth Bale, son agent et le club avaient trouvé un accord pour finaliser l'opération avant un revers cinglant face à l'Atlético (7-3) qui a bouleversé la donne dans le courant même de la soirée. Un renversement de situation qui a contrarié Gareth Bale lors de cette période, peu enclin à poursuivre réellement l'aventure au club madrilène. 


Un Real gourmand 


L'entraîneur roumain de Jiangsu Suning, Cosmin Olaroiu, a confié au journal emirati The National au cours d'un stage de son équipe à Dubaï, un accord avec le Real Madrid pour ​le transfert de Gareth Bale.


"Le club avait trouvé un accord avec son agent qui était arrivé en Chine. Nous avions un accord avec le Real pendant le dernier mois du mercato. D'abord, ils étaient d'accord pour le libérer, et on aurait eu à payer son salaire. Mais soudainement, ils ont dit que l'on devait payer pour le transfert."


Après la lourde défaite dans le derby madrilène en match amical, Cosmin Olaroiu reconnaît alors que "c'était fait à 90% dans la soirée" avant que le lendemain matin "tout change" : "c'est le Real, pas nous". 


Quel avenir pour Bale ? 


Avec dix-sept apparitions sous la tunique des Merengue cette saison, pour trois buts, l'international gallois (30 ans), sous contrat jusqu'en 2022, devrait de nouveau être le feuilleton de l'été. Ses envies de départ et sa cote de popularité pourraient lui permettre de saisir de nouvelles opportunités sportives ou financières vers des destinations plus exotiques.