​Dans un long entretien accordé à Mundo Deportivo, Carles Pérez est revenu sur ses débuts avec l'AS Rome avant d'aborder son départ du Barça. 


Prêté cet hiver par le FC Barcelone à l'AS Rome en ​Serie A, Carles Pérez s'est parfaitement adapté à sa nouvelle équipe. Apparu à quatre reprises avec les Giallorossi, l'ailier espagnol a trouvé le chemin des filets ce jeudi face à Gent en seizième de finale aller de l'Europa League. Le but de la délivrance pour ce jeune joueur (22 ans) qui est revenu longuement dans un entretien accordé à Mundo Deportivo sur ses débuts en Italie et son passage au Barça.


La délivrance 

Titularisé au côté de Pellegrini ce jeudi, Carles Pérez a réalisé une très belle performance en délivrant l'AS Rome très tôt dans la partie lors d'un face à face bien exécuté. 


"J'étais impatient et très confiant. Je suis très heureux de pouvoir aider l'équipe à aller chercher la victoire après plusieurs matchs sans gagner (la Roma restait sur trois défaites en championnat). Je suis rentré à trois reprises lors de mes trois premiers matchs. J'ai commencé à être à l'aise et à avoir la confiance de l'entraîneur. C'est important de prendre confiance en marquant des buts."

Carles Pérez a écarté toute pression en raison de son statut (en provenance du FC Barcelone). 


"Je suis un joueur humble et travailleur, qui ne se sent au-dessus de personne. Nous sommes une équipe, avec beaucoup d'humilité. Je suis là pour aider l'équipe. Même si quelque chose change par rapport à ma situation au ​Barça, mon seul objectif est de travailler et d'être décisif pour l'équipe."


Malgré la polémique après la publication de plusieurs clichés d'une éventuelle sortie nocturne du joueur après un match de la Roma, le joueur a tenu à apporter des éclaircissements sur "des informations faussement relayées en Espagne par la presse". 


"Les informations fournies par certains journaux en Espagne n'étaient pas vraies. Nous avons joué vendredi, et nous sommes sortis dîner le samedi avec des amis (...) Je comprends que certains fans ici puissent être bouleversés, mais je suis là pour travailler."


La déception 

Carles Pérez ne comprend toujours pas les raisons qui ont poussé les dirigeants catalans à se "séparer" de leur joueur cet hiver. 


"Ils ne m'ont pas donné d'explications. Le coach m'a dit qu'il n'allait pas compter sur moi en raison d'une forte concurrence à mon poste. Ils me l'ont dit seulement dix jours avant la fermeture du mercato (...) Mais Barcelone est le passé, maintenant Rome est mon présent"


Pour autant, l'ailier romain a dû mal à digérer la pilule après la signature de Martin Braithwaite à un poste normalement pourvu au Barça.


"Parfois, les bonnes décisions sont prises, parfois non (...) Je ne veux pas trop entrer dans ce sujet. Au final, je suis reconnaissant de tout ce que m'a apporté le FC Barcelone. Tout ce que j'ai appris, c'est grâce à eux, et c'est grâce à ça que j'ai pu rejoindre Rome (...) Ça fait malgré tout mal, car j'ai énormément apporté au Barça, et je n'ai pas aimé comment ça c'est terminé, de la façon que ça s'est terminée."


Si Carles Pérez a longuement remercié ses nombreux éducateurs et Ernesto Valverde, l'homme qui l'a lancé dans le grand bain en début de saison, l'Espagnol n'a pas encore tiré un trait sur le Barça : "j'ai pu jouer dans mon équipe de rêve (...) Aujourd'hui, je suis déconnecté de ce qui peut se passer là-bas, je ne sais pas encore ce qui se passera à l'avenir."