​L'Olympique Lyonnais s'est imposé difficilement sur la pelouse de Metz (0-2) en Ligue 1 Conforama. Les Lyonnais se rassurent avant la Juventus de Turin. 


​L'OL a assuré l'essentiel en ramenant les trois points du Stade Saint-Symphorien dans le cadre de la vingt-sixième journée de la ​Ligue 1. Lors d'une soirée marquée par une polémique suite à un pénalty retiré pour les coéquipiers de Moussa Dembélé, les Lyonnais remontent provisoirement à la sixième place du classement. 


Une victoire loin d'être rassurante 


Si les Lyonnais ont fait preuve de caractère pour valider un résultat loin d'être acquis après l'ouverture du score de Moussa Dembélé sur pénalty dans les tous derniers instants de la première période, les hommes de Rudi Garcia n'ont pas convaincu dans le jeu. 

Face à une équipe messine combative et accrocheuse dans les duels, l'OL s'est fait peur dans le jeu. Malgré plusieurs occasions de but au cours de la partie, la formation rhodanienne a manqué de mouvement et de combinaison pour faire définitivement la différence. 


Une première convaincante de Bruno Guimaraes


Recruté pour vingt-cinq millions d'euros cet hiver en provenance de l'Athletico Paranaense, Bruno Guimaraes a fait ses grands débuts sous le maillot lyonnais une semaine après son apparition dans le groupe face à Strasbourg. 


Aligné d'entrée de jeu au milieu de terrain au côté de Lucas Tousart, le milieu de terrain brésilien s'est contenté dans l'ensemble de passes latérales. Très en vue, le meilleur joueur du tournoi-pré olympique avec la sélection brésilienne a gratté plusieurs ballons, notamment en première période (quatre). 

Une première réussie pour la nouvelle recrue dont la performance face aux Messins pourrait convaincre Rudi Garcia de le titulariser face à la Juventus de Turin mercredi prochain. 


Les Messins enragent 


Après une première période équilibrée, les hommes de Vincent Hognon se sont mis à la faute en concédant un corner après une main d'Udol et une longue intervention du VAR. 


En charge de tirer le pénalty, après trois échecs de Moussa Dembélé dans cet exercice, Maxwell Cornet s'est manqué face à Alexandre Oukidja, visiblement trop avancé sur sa ligne de but. Heureusement pour l'international ivoirien, l'arbitre principal de la rencontre a fait retirer le pénalty, transformé cette fois-ci par Moussa Dembélé après avoir reçu l'ordre de Rudi Garcia de le frapper. 

Très énervé par la situation à la mi-temps, Fabien Centonze a accusé l'arbitrage français au micro de Canal + avant de s'en prendre à l'OL : "une équipe moyenne sans les pénaltys". Le contexte délétère de la rencontre a finalement dépeint sur l'état d'esprit ​des Messins qui a vu le carton rouge d'Habib Diallo après une gifle au visage de Fernando Marçal.  


Maxwell Cornet prend du gallon 


Incontournable ces dernières semaines, Maxwell Cornet a livré une prestation étincelante face aux Messins, multipliant les courses aussi bien offensives que défensives dans son couloir gauche. 


Ses dernières sorties sous le maillot lyonnais confirment son excellent état de forme malgré un pénalty manqué ce vendredi soir. De bon augure pour Rudi Garcia et les Lyonnais. 


La Juve, l'ASSE et le PSG dans le viseur


L'OL avait tout intérêt à se rassurer d'un point de vue comptable alors que se profile une semaine intensive et décisive pour la suite de la saison. Après la Juventus de Turin en huitièmes de finale de la Ligue des Champions, les Lyonnais accueilleront les Verts lors du traditionnel derby dimanche prochain avant de recevoir pour la troisième fois d'affilée en sept jours le PSG dans le cadre des demi-finales de la Coupe de France. 


Un calendrier chargé qui pourrait d'ailleurs définir la marche à suivre pour les dernières échéances en championnat.