​L'Olympique Lyonnais mène sur la pelouse de Metz (0-1) à la mi-temps après un but inscrit sur pénalty par Moussa Dembélé dans les arrêts de jeu. Suite à cela, Fabien Centonze a craqué au micro de Canal +. 


Après une période relativement calme, le ​FC Metz, sur le point de rejoindre les vestiaires sur un score de parité face à ​l'Olympique Lyonnais en ​Ligue 1 Conforama, a concédé un pénalty sur corner dans les tous derniers instants suite à une main d'Udol. Après une intervention de trois minutes du VAR, l'arbitre de la rencontre a décidé d'accorder un pénalty aux Lyonnais sous la colère du public messin. 


Un pénalty à retirer 


Après trois échecs cette saison de Moussa Dembélé dans cet exercice, Maxwell Cornet a pris ses responsabilités sans réussite. Heureusement pour l'international ivoirien, Alexandre Oukidja n'a pas respecté les consignes de l'arbitre en se présentant avancé devant sa ligne de but. 


Face à un public messin remonté à bloc, Moussa Dembélé, après avoir reçu l'ordre de Rudi Garcia de tirer le pénalty, a converti la sentence d'une frappe fébrile au milieu du but. Finalement, après huit minutes de temps additionnel, l'officiel de la rencontre a renvoyé les vingt-deux acteurs aux vestiaires. Invité à répondre aux questions de Canal +, ​Fabien Centonze, le latéral droit de Metz, a littéralement vrillé. 


"Forcément, il y a beaucoup de colère, parce que voilà, on se fait toujours pénaliser de la même façon. Et Lyon, de toute façon, c'est une équipe, qui sans les pénaltys est une équipe très moyenne. Donc les arbitres, il faudrait quand même qu'ils se réveillent à un moment donné, ou nous mettre des arbitres étrangers, parce que là ça ne va plus du tout, ça commence à bien faire."


La deuxième période s'annonce animée.