​Pisté par le ​Paris Saint-Germain, Massimiliano Allegri pourrait se retrouver sur le banc du club de la capitale la saison prochaine en cas de départ de Thomas Tuchel. Le profil du Transalpin est apprécié par le directeur sportif Leonardo. 


L'entraîneur italien passé par la ​Juventus et le Milan AC est actuellement sans club et aimerait retrouver une équipe la saison prochaine. S'il venait à signer au PSG cet été, il deviendrait le sixième entraineur du club depuis l'arrivée de QSI et par la même occasion le deuxième Italien à prendre place sur le banc du club de la capitale. 


"Est-ce que Leonardo a mon numéro ? (Rires.) Il y a un changement générationnel aussi chez les dirigeants. Et Leonardo est un jeune dirigeant qui fait une excellente carrière [...] Est-ce qu'il m'a appelé dernièrement ? Non, pas du tout. Je suis hors du foot, je me repose, je profite de mes proches. Je regarde quelques matches, cela m'entraîne à voir si je suis encore lucide.", Massimiliano Allegri lors d'un entretien accordé au ​Parisien.


Cependant, une possible arrivée du natif de Livourne serait-elle une bonne idée pour les Parisiens ? Incarnerait-il l'homme de la situation ? Focus sur les 3 raisons qui font que l'Italien pourrait être l'entraineur qu'il faut au ​PSG


"On verra. Là je suis en vacances. Je vais au ski, je joue au tennis, je suis en famille. On verra si une équipe m'appelle ! Un duo avec Leonardo ? Le PSG grandit beaucoup en tant que club, Leonardo est en train de devenir un grand dirigeant. Il y a un grand entraîneur qui a coaché Dortmund, qui fait du bon travail au PSG."


Un coach couronné de succès

Massimiliano Allegri

Pour diriger au mieux un club comme le Paris Saint-Germain, il est préférable d'avoir un passé. L'ex-entraîneur de la Juventus a remporté de nombreux trophées depuis ses débuts sur les bancs de touche. Champion d'Italie avec le Milan AC en 2011 et avec la Juventus à plusieurs reprises (5 fois), puis vainqueur de la Coupe d'Italie à six reprises (1 fois avec le Milan AC et 5 fois avec les Turinois) l'entraîneur de 52 ans a un palmarès garni. En plus de ses titres nationaux, il a aussi disputé deux finales de ​Ligue des Champions face aux deux ogres espagnols (perdues face au FC Barcelone et au Real Madrid). Son CV parle donc pour lui. 


Le pragmatisme à l'italienne

FBL-ITA-SERIEA-JUVENTUS-FIORENTINA

Ce n'est un secret pour personne, mais les coachs ​italiens font souvent preuve de pragmatisme. En effet, le football transalpin est, encore plus qu'ailleurs, axé sur le travail tactique. Un de ses préceptes  se résume à ces quelques mots : "Seul le résultat compte." , ou "peu importe la manière, le plus important c'est la victoire". Allegri raisonne un peu de cette façon. Ce n'est pas un adepte du beau jeu même si ses équipes peuvent pratiquer un football intéressant comme rester à onze derrière. C'est un coach qui s'adapte selon les situations. Il est très rigoureux et fait attention à chaque détails. 


Un peu à l'image d'un Carlo Ancelotti lorsqu'il était au PSG, il pourrait amener une certaine confiance et sérénité à ses joueurs. 


Les stars, il en a l'habitude

Le football a changé. Et il est de plus en plus difficile de gérer les stars. A l'époque, les grands joueurs étaient au service du club et de l'entraîneur et se plier à leurs exigences. Aujourd'hui, c'est différent : certains joueurs sont devenus plus importants. 


Allegri a eu sous ses ordres de ​​nombreuses stars, que ce soit à la Juventus ou au Milan AC. Il s'en est plutôt bien sorti dans l'ensemble. S'il venait à débarquer dans la capitale française, le Transalpin devrait gérer des joueurs comme Neymar, Mbappé ou encore Angel Di Maria. Et, à priori, ça ne devrait pas être un problème pour lui.