​Toujours en convalescence suite à une blessure à la cheville, Paul Pogba connaît une saison galère au point de relancer un départ de Manchester United. Et le prix risque de faire tourner la tête.


Une blessure, une opération à la cheville, et une phase de reprise encore repoussée à une date non déterminée : ​Paul Pogba inquiète et interroge quant à son avenir dans le club mancunien. Alors forcément, si Mino Raiola joue la carte de l'apaisement, la situation sportive du Français à ​Manchester United est remise en question. 


Un départ cet été ? 


Un grand tour et puis s'en va. Cette fois-ci Paul Pogba n'a pas passé que deux petites saisons avant son transfert à ​la Juventus de Turin en 2012. Revenu en grande pompe dans le club de ses débuts, le milieu de terrain français a redressé le niveau de jeu des Red Devils sans toutefois pouvoir parvenir à atteindre les objectifs fixés en début de saison. 

Dans sa quête d'une Ligue des Champions, après avoir glané un titre de champion du monde, Paul Pogba entend bien réaliser l'un de ses principaux défis dans les prochaines années. À la seule différence que la conquête du précieux sésame passera visiblement loin de United, en proie à une situation sportive délicate à gérer. 


Un montant exorbitant


Selon les derniers échos de la presse anglaise, Manchester United consent à faire "un effort" en abaissant ​le prix de l'international français à 140 millions d'euros contre 175 millions l'été dernier. Une somme conséquente qui devrait repousser plusieurs écuries à l'image ​du Real Madrid, peu enclin aujourd'hui à se positionner sur un tel montant. 

Après une saison quasi-vierge, Paul Pogba ne semble pas manifester la curiosité de nombreux clubs en Europe, à l'exception faite de la Juventus de Turin qui souhaiterait rapatrier le milieu de terrain. Pour parvenir à finaliser une telle opération, la Vieille Dame devrait se résoudre à céder un joueur dans la balance pour faire baisser le prix de la transaction.


Avec une charge salariale déjà conséquente (environ 120 millions d'euros à l'année) en raison des émoluments élevés de Cristiano Ronaldo, les dirigeants turinois ne pourront pas se permettre de plonger les finances du club dans le rouge. À moins que Manchester United accepte une nouvelle fois de faire un petit geste commercial.