​La Norvège a pendant longtemps été absente des grandes compétitions mondiales. Pourtant, avec une nouvelle génération pleine de promesses, le pays des anciennes "gloires" Solskjaer, Flo ou John Carew pourrait bien être la bonne surprise des prochaines années. 


Troisième derrière l'Espagne et la Suède dans son groupe de qualification, les Norvégiens iront défier la Serbie pour les barrages de l'Euro 2020 avec l'objectif de se qualifier. Présentation des 4 pépites qui pourraient faire franchir un palier à ce pays qui d'habitude préfère les sports d'hiver au football.


Martin Ødegaard, la confiance retrouvée

Martin Odegaard

On pourrait croire que Martin Odegaard est déjà un ancien, mais non, il n'a que 21 ans et reste un jeune joueur en plein apprentissage. Propulsé sur le devant de la scène dès ses 15 ans, il aura sauté quelques étapes, peut-être un peu trop rapidement, pour signer au ​Real Madrid à seulement ​16 ans. S'il a connu sa première sélection en équipe nationale à 15 ans, il a eu du mal a franchir le cap. 


En difficulté lors de ces prêts précédents, il est enfin arrivé à maturité et répond enfin à toutes les promesses. Et pour cause, ce modèle de précocité a été rapidement mis sur le devant de la scène et a certainement dû digérer tout cela.  

Et comme le talent ne s'évapore pas, il fait désormais le bonheur (en prêt de deux ans) de la Real Sociedad. Avec le retour de la confiance, il enchaîne et impressionne ! Avec ses capacités hors normes, il est la bonne surprise du début de saison en Liga, à tel point que le Real songerait à casser son prêt dès l'été prochain.


Erling Braut Håland, le monstre au sang froid

Erling Haland

​C'est LA révélation de la saison ! Erling Braut Håland, du haut de ses 19 ans, est en train de battre tous les records. Passé de Molde à Salzbourg l'an passé dans l'anonymat, l'Europe a désormais les yeux rivés sur lui. Auteur d'un triplé en Ligue des Champions à seulement 19 ans, il a quitté l'Autriche avec des stats impressionnantes de 29 buts en 23 matchs.

Et ceux qui pensaient que la marche pouvait être haute pour le jeune Norvégien en signant à Dortmund, il a rassuré tout le monde dès son arrivée en continuant sur sa lancée. Travailleur acharné et finisseur hors pair, il a déjà mis la BundesLiga et Dortmund dans sa poche en inscrivant 8 buts (et une passe dé) en seulement cinq matchs (deux titularisations). Le cyborg de 1 mètre 94 qui défiera le PSG dans quelques jours pourrait devenir le grand attaquant de demain !


Sander Berge, milieu prometteur

Sander Berge

Le jeune milieu de terrain défensif est forcément moins médiatisé que ses deux compatriotes précédemment cités, mais gravit les échelons tranquillement. Jeune, costaud, il a été, à 21 ans, l'un des grands artisans du titre de champion de Belgique conquis par Genk au printemps dernier. S'il avait fait le choix de rester en Belgique l'été venu, il vient de devenir le transfert le plus cher de l'histoire de la Jupiler League en rejoignant la Premier League anglaise et le club de Sheffield United pour un montant estimé à 26 millions d’euros. Doté d'une belle conservation de balle associée à sa bonne qualité de passes, il va encore progresser en Premier League.


Kristoffer Ajer, pilier de défense

Lucas Leiva,Kristoffer Ajer

Autre joueur méconnu mais qui pourrait bientôt frapper à la porte des plus grosses écuries Européennes, Kristoffer Ajer. À 21 ans, le géant d'1m97 est le pilier de la défense du Celtic Glasgow. Il a débuté sa carrière dans le championnat local avec l'équipe du IK Start et aura connu le capitanat dans son équipe a seulement 16 ans. Buteur à 8 reprises en championnat, le défenseur attise les regards à l'étranger et a même un temps été suivi par le PSG.


Vous l'aurez compris, la Norvège est en train de se constituer une belle équipe pour l'avenir. Avec l'éclosion de jeunes talents, il est certain qu'on devrait pouvoir retrouver ce pays au plus haut niveau dans les années à venir, et peut être même déjà cet été à l'Euro 2020.