​Le Paris Saint-Germain peut trembler avant d'affronter le Borussia Dortmund le 18 février prochain dans le cadre de la première manche des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. 


Un temps devancé par le RB Leipzig ou encore le Borussia Mönchengladbach en Bundesliga, le Borussia Dortmund a retrouvé de sa superbe, bien emmené par une attaque irrésistible marquée par les coups de semonce répétés des hommes de Lucien Favre. 


Une attaque en feu 

Sept victoires, un nul et une défaite toutes compétitions confondues, le Borussia Dortmund marche littéralement sur l'eau depuis maintenant plus de deux mois. Avec un ​mercato validé haut la main suite à l'arrivée du jeune prodige, Erling Haaland en provenance du RB Salzbourg en Autriche, les coéquipiers de Marco Reus ne cessent d'empiler les buts depuis trois rencontres en Bundesliga. 


Forte d'une attaque bien huilée et diablement efficace, l'équipe de Lucien Favre éparpille ses adversaires sur le terrain au point de faire sauter le verrou à la moindre occasion, en atteste les trois dernières sorties spectaculaires qui peuvent faire craindre le pire à la défense parisienne. 

Auteur de quinze buts sur ses trois derniers matches face à Augsburg (3-5), Cologne (5-1), puis l'Union Berlin (5-0) ce week-end, les jaunes et noirs n'ont pas fait dans la dentelle. 


Erling Haaland, le broyeur 

Recruté cet hiver, Erling Haaland n'a pas mis beaucoup de temps à prendre ses marques avec sa nouvelle formation. Auteur d'un triplé en sortie de banc face à Augsburg, l'international norvégien a mis tout le monde d'accord. 


Buteur à chacune de ses tentatives, Haaland a déjà marqué la bagatelle de sept buts en trois rencontres, le tout en seulement 137 minutes disputées. Des débuts réussis dans la Ruhr, qui illustrent encore un peu plus tout le potentiel offensif de ce jeune joueur (19 ans). 

Avec un profil peu commun pour un avant-centre, Erling Haaland présente l'incroyable particularité d'être également un joueur de profondeur contrairement aux apparences. Doté d'un physique impressionnant, le Norvégien n'en reste pas moins un attaquant capable de fulgurances et d'une pointe de vitesse qui en ferait frémir plus d'un. Un atout offensif non négligeable auquel se greffe toute une brochette de joueurs plus talentueux les uns que les autres. 


Une confiance et efficacité retrouvées

Erling Haaland n'est que la face émergée de l'iceberg dans un effectif composé d'une pléiade de stars. Avec déjà quinze buts et quatorze passes décisives toutes compétitions confondues, Jadon Sancho martyrise les défenses adversaires. L'international anglais, loin d'être en reste, vient de passer dix buts et sept passes décisives lors des dix derniers matches de son équipe, le tout à seulement dix-neuf ans. 

Bien épaulé par le taulier de l'équipe, ​Marco Reus, qui a retrouvé toutes ses sensations en attaque après une longue blessure, Lucien Favre peut également compter sur Thorgan Hazard, Mario Gotze, ou encore Julian Brandt. Une force de frappe illimitée qui devrait secouer la défense parisienne. 


Attention à la défense

Heureusement pour les Parisiens, le Borussia Dortmund a un petit point faible. Loin d'être irréprochables en défense, les coéquipiers de Mats Hummels ont encaissé pratiquement deux fois plus de buts que le PSG, soit un ratio de 1.28 buts par match (37 buts en 29 matchs) contre 0.54 pour la formation parisienne (19 buts en 35 matchs). 


Pour mieux comprendre l'étendue du chantier qui attend Lucien Favre, Dormtund a gardé sa cage inviolée à seulement trois reprises lors des neuf derniers matchs. Il s'agit de la septième défense de la Bundesliga. 

Face à une attaque parisienne également en feu, la défense du Borussia devrait être mise à mal. À moins que Lucien Favre n'opte pour un autre dispositif tactique en abandonnant son traditionnel 3-4-3.  


Pour rappel, le ​PSG se déplacera sur la pelouse de Dortmund le 18 février prochain dans le cadre du huitième de finale aller de la ​Ligue des Champions avant de recevoir au retour le club allemand le 11 mars.