Pendant les vingt semaines qui précéderont l'Euro 2020, 90min vous invite à découvrir des longs formats sur 20 pays participants à cette compétition. À 19 semaines du coup d'envoi, nous vous proposons de nous attarder sur le Danemark. ​Qualifiés au terme d'une dernière journée complètement folle en Ireland (1-1), les Scandinaves ont validé leur ticket à l'Euro 2020, quatre ans après avoir échoué à se hisser à l'Euro 2016 en France. Dans un groupe loin d'être relevé, le Danemark aborde les phases de poules avec beaucoup d'interrogations. 


Deux échecs en 2008 et 2016, ​le Danemark retrouve le Championnat d'Europe des Nations, huit ans après sa dernière participation et une élimination dès le premier tour. Après plusieurs victoires enlevées lors des éliminatoires face à des formations mineures du football européen, le Danemark s'avance avec une inconnue X.


Le Danemark sait plier les matchs à sa portée

Vingt-trois buts inscrits en huit rencontres du Groupe D, le Danemark aura impressionné de part sa force offensive et sa capacité à plier les rencontres face à des équipes supposées plus faibles. 


Emmenés par leur milieu de terrain offensif, remarquable durant cette campagne de qualification, les hommes d'Age Hareide n'auront pas fait dans la dentelle face à Gibraltar (deux victoire sur le score de 6-0) ou encore la Géorgie (5-1). 

Fort d'un trio offensif imparable composé de Yussuf Poulsen (Leipzig), de Christian Gytkjaer (Lech Poznan) ou encore Robert Skov (Hoffenheim), le Danemark se sera appuyé sur ces trois joueurs tout au long de leur parcours. L'ancien toulousain, Martin Braithwaite (CD Leganés) a également joué un rôle prépondérant dans la qualification. 


Des difficultés face à des équipes intermédiaires


Souvent bousculés au cours de ces éliminatoires, les coéquipiers de Christian Eriksen auront manqué légèrement de répondant face à des équipes de même niveau. À l'image de leur double confrontation face à la Suisse (3-3 et 1-0), les Danois ont parfois manqué de fraîcheur pour faire la différence. L'Irlande aura également livré une opposition de style confirmant la difficulté de la sélection danoise à rivaliser dans un jeu plus direct. 


Invaincu et une inconnue 


Cinq formations ont réussi l'incroyable performance de se qualifier à l'Euro 2020 sans connaître la moindre défaite. L'Ukraine, l'Espagne, la Belgique, l'Italie, et le Danemark ont validé leur billet en restant invaincus tout au long de ces éliminatoires. Une performance loin d'être anodine qui ne doit pas masquer certaines inquiétudes à l'approche de la compétition. 


Avec une équipe légèrement rajeunie et en manque d'expérience sur la scène internationale, à l'exception de quelques joueurs à l'image de Kasper, Schmeichel, de Simon Kjaer, ou encore de l'intériste, Christian Eriksen, le Danemark devra montrer une véritable force de caractère pour espérer se hisser au second tour du tournoi. 

Engagés en compagnie de la Finlande, de la Belgique et de la Russie, les Danois devront viser la seconde place de la poule dont le principal défi devrait se dessiner lors d'une confrontation face aux Russes. Pour rappel, le Danemark ouvrira ses festivités le 13 juin prochain (18h) face aux Finlandais. Le faux pas est interdit.