​Le Danemark a arraché sa qualification à l'issue de la dernière journée du groupe D sur la pelouse de l'Irlande (1-1). Devancé par la Suisse lors de l'ultime dénouement, le Danemark affrontera la Finlande, la Belgique et la Russie à l'Euro 2020


Après le camouflet de l'Euro 2008 puis de l'Euro 2016, ​le Danemark s'est de nouveau qualifié pour la phase de poules d'un championnat d'Europe des Nations, huit ans après s'être fait sortir dès le premier tour. Et si rien n'a été simple pour la formation entraînée par Age Hareide, les coéquipiers de Christian Eriksen auront des choses à faire valoir durant cette compétition. 


Une entrée en matière délicate avant la démonstration 


Le Danemark s'est frotté lors du match d'ouverture du groupe D à l'adversaire le plus redoutable d'un point de vue sportif. Opposés à la Suisse à l'extérieur, les Danois ont livré un véritable récital offensif mais également plusieurs inquiétudes défensives au cours d'une rencontre prolifique (3-3). Une première sortie remarquée qui débouchera sur un second match nul dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires face à l'Irlande (1-1), l'autre adversaire coriace de cette poule. 


Avec deux points en six journées, l'entrée en matière paraissait délicate, du moins en apparence. En affrontant, lors de la troisième journée la Géorgie (5-1) puis Gibraltar sur son terrain (0-6), le Danemark s'est offert une bonne bouffée d'air avant de connaître une nouvelle contre-performance sur la pelouse de la Géorgie (0-0). 


Trois victoires et un match de la peur


Après ce léger contre-temps, les Danois ont remis la première en disposant difficilement de la Suisse (1-0) avant d'enchaîner face au Luxembourg (4-0) puis contre Gibraltar à domicile (6-0). 

Dernière rencontre de ces éliminatoires, les deux tickets du groupe D se sont disputés entre la Suisse, l'Irlande et le Danemark qui était opposé à ces derniers. Dans une rencontre sous haute tension, le Danemark, privé de Delaney et de Cornelius (blessés) s'est montré plutôt à son avantage face à une équipe irlandaise incapable de cadrer la moindre tentative en première période (Hourihane, McGoldrick, ou encore Browne). 

En assurant le match nul, les Danois ont toutefois vu la Suisse s'emparer de la première place au classement suite à sa victoire face à Gibraltar (6-1) dans le même temps. Une conséquence anecdotique pour les hommes de Age Hareide (qui est invaincu depuis 34 rencontres sur le banc danois) dont le seul objectif était une qualification.