​Trois jours après avoir renoué avec le succès en championnat, une première en 2020, l'AS Saint-Étienne avait rendez vous au Stade Louis II pour disputer un huitième de finale de Coupe de France face à Monaco. Au terme d'un match équilibré, c'est l'ASSE qui se qualifie grâce à un but de Bounga, et enchaîne une troisième victoire consécutive toutes compétitions confondues. Plus réalistes, les Verts ont donc pris le dessus sur un Monaco peu inspiré et dont le départ de Jardim n'aura rien réglé.


Bouanga,  l'homme providentiel

FBL-FRA-CUP-MONACO-SAINT-ETIENNE

Il faisait son retour le weekend dernier et Denis Bouanga, homme fort de la première partie de saison des Verts, était titulaire ce soir. Et quel bonheur de le revoir sur les terrains. De la vitesse, des débordements et surtout un but ! Il aura baissé de rythme en deuxième mi-temps et même raté la balle du 2-0 à la 82ème. Une prestation encourageante pour un joueur qui avait manqué plus d'un mois de compétition.


Ruffier, comme dans son jardin

Stephane Ruffier

Stéphane Ruffier faisait son retour à Monaco, club dont il a porté les couleurs de 2005 à 2011. Le portier Stéphanois aura été impérial ce mardi, notamment en première mi-temps en remportant un face à face devant Ben Yedder ou en sortant un coup franc dangereux. Le trio Saliba, Fofana, Ruffier aura été impressionnant. 


Saliba, enfin de retour

FBL-FRA-CUP-MONACO-SAINT-ETIENNE

On l'attendait depuis plusieurs semaines, Saliba faisait enfin son retour dans le onze de départ de l'​ASSE. Alors qu'on pouvait craindre un manque de rythme, il aura été impeccable et aura muselé Ben Yedder. S'il n'a certes pas été l'homme du match,  son retour au affaires va faire du bien à la défense Stéphanoise. Son association avec Fofana, 37 ans à eux deux est déjà prometteuse.


Monaco c'est quoi le problème ?

FBL-FRA-CUP-MONACO-SAINT-ETIENNE

On pensait l'arrivée de Moreno salvatrice pour l'​ASM. Si le match face au PSG avait redonné espoir, celui de ce mardi est symptomatique du niveau de jeu produit par l'équipe Monégasque. Une rencontre compliquée. Souvent dominé et stéril offensivement, Monaco n'aura pas montré grand chose. Des largesses, des difficultés dans le repli défensif, Sainté n'a pas trop tremblé.


Tirage au sort des 1/4 de finale jeudi.