Vivement critiqué à l'issue de la victoire des Verts face au Paris FC en Coupe de France (2-3), Timothée Kolodziejczak a répondu avec fermeté mais clairvoyance à Claude Puel dans un entretien accordé au journal l'Equipe


À l'issue de la victoire de ​l'ASSE sur la pelouse du Paris FC dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France, Claude Puel avait été sondé sur la question du temps de jeu réduit de Timothée Kolodziejczak. Visiblement, l'entraîneur des Verts avait déjà une réponse toute trouvée. 


"Et vous allez le voir de moins en moins. Pourquoi ? Parce que je veux garder un bon état d'esprit de l'équipe, comme je l'ai vu ce soir. Vous en tirez les conclusions que vous voulez."


Visiblement perturbé par la sortie médiatique de son entraîneur, Timothée Kolodziejczak a apporté une réponse lucide dans un entretien accordé au journal l'Equipe, soulignant au passage son envie de "répondre avant tout sur le terrain."


"Dire que je suis laxiste, avare de mes efforts alors que je travaille au quotidien pour me retrouver dans les meilleures conditions pour le club fait de la peine à mon entourage, je ne l'accepte pas. Je suis droit dans mes pompes (...) Je n'ai jamais contesté les choix sportifs de mes entraîneurs et je ne le ferai jamais. Je n'ai pas d'état d'âme. Ma réponse je l'apporterai sur le terrain."


"Je ne suis pas un branleur"


Très contrarié par le manque de communication avec un entraîneur qu'il connaît depuis ses débuts à Lyon (puis à Nice), Timothée Kolodziejczak tient tout de même à souligner le discours collectif de Claude Puel.


"À partir de là, il y a zéro communication. Je ne suis pas un tricheur. Je ne suis pas un branleur (...) Je reste pro, et je ne contesterai jamais ses choix. Je ne suis pas là pour clasher. Mais remettre en cause mon intégrité professionnelle, ça je ne l'accepte pas. Je vais faire le dos rond et on va voir. Il peut se passer beaucoup de choses."


Pour rappel,Timothée Kolodziejczak n'a plus joué en​ Ligue 1 Conforama depuis le 30 novembre dernier et une rencontre face à Rennes (défaite 2-1).