​Focus sur le nouvel homme de main du président marseillais. Paul Aldridge a été désigné en tant que conseiller spécial de Jacques Henri Eyraud, pour faciliter la vente de joueurs à forte valeur vers la Premier League. Mais alors d'ou vient Paul Aldridge, quel est son parcours et peut-il devenir l'homme fort du club ? Voici quelques éléments de réponse. 


Fils de John Aldridge, Paul Adridge est un ancien joueur de football anglais qui a évolué à un niveau correct dans des championnats locaux. Passionné par le football de son pays, le britannique a toujours brillé outre manche en tant que dirigeant, c'est pourquoi il a été choisi par JHE pour devenir conseiller sportif à ​l'OM.


Directeur sportif et conseiller reconnu en Premier League 

Carlos Tevez

​Paul Ald​ridge demeure l'un des dirigeants qui connait le plus la ​Premier League et son fonctionnement. En 2006, alors directeur sportif de West Ham, il se place sous le feu des projecteurs en recrutant un certain Carlos Tévez, l'un des futurs plus grands attaquants du monde mais également un autre international argentin, Javier Mascherano. Par la suite, il vagabonde de formation en formation, permettant notamment à Manchester City et Leicester City de remonter la pente sur le plan sportif. 


Aldridge prend de l'ampleur à Sheffield Wednesday et Bolton


En 2010, le dirigeant anglais s'engage avec Sheffield pour un contrat d'une durée de 5 ans. Au sein de ce club, il occupe le poste avec les plus hautes responsabilités, devenant Directeur général puis vice-président de l'équipe qui évolue alors en Championship (D2 anglaise). 


En 2016, ses qualités dans la connaissance des joueurs et du marché anglais sont réquisitionnées du côté des Wanderers de Bolton où il va prendre en charge la fonction de conseiller du président pendant trois saisons, jusqu'en 2019. 


Un nouveau challenge à l'OM 


L'organigramme marseillais est pourtant déjà bien rempli mais Aldridge ne se place pas vraiment dans une hiérarchie établie. Il est le conseiller principal du président, le nouvel homme de main de ​Jacques-Henri Eyraud qui va lui permettre d'étudier de près le ​marché des transferts anglais qui est évidemment très lucratif. Cette arrivée d'un nouvel homme compétent  mais encombrant ​a déjà commencé à poser des problèmes au sein du club avec Andoni Zubizarreta et de André Villas-Boas. 

Eyraud souhaite s'ouvrir sur l'Angleterre


Vendre est une nécessité ​pour l'Olympique de Marseille qui souffre clairement d'un manque de liquidité lors de ce mercato hivernal. En désaccord avec ​And​ré Villas-Boas, Jacques Henri Eyraud privilégie l'aspect économique au sportif et souhaite utiliser les relations et les compétences de Paul Aldridge afin de vendre certains cadres en Premier League et d'avoir des rentrées financières conséquentes. 

Aldridge, nouvel homme fort ?


Le président olympien ne compte pas se servir de Paul Aldridge comme seul conseiller dans le recrutement. Il attend de lui qu'il apporte une expérience et qu'il prenne des décisions sur le plan des infrastructures et de la vie du club. Cette implication totale d'Aldridge remet-elle en cause l'utilité d'Andoni Zubizarreta ? Si le directeur sportif espagnol venait à être démis de ses fonctions, André Villas-Boas a menacé de quitter le club.