Dans les colonnes du journal Le Progrès, l'entraîneur de l'OL Rudi Garcia a adressé un tacle indirect à l'OM et son président Jacques-Henri Eyraud.


Avec l'​Olympique de Marseille, Rudi Garcia a tout vécu. D'une finale de Ligue Europa à une dernière saison cataclysmique, l'entraîneur a connu toutes les émotions sur la Canebière, avant de partir avec une triste étiquette aux yeux des fans phocéens. De plus, après être resté sans club quelques mois, le technicien tricolore a finalement rebondi sur les bords du Rhône, avec le concurrent : l'​Olympique Lyonnais

Sa cote en a pris un coup, mais l'ancien leader de l'OM a finalement bien accepté son traitement. Et sa dernière déclaration dans les colonnes du journal Le Progrès ne calmera pas les ardeurs de son ancien club, et de son président Jacques-Henri Eyraud, puisque Garcia lui a adressé un tacle indirect mais percutant.


​"Je l’ai dit, je préfère être apprécié quand j’arrive quelque part. Mais qu’est-ce que je peux y faire ? Rien. Si la seule chose qui m’est reprochée, ça a été de défendre mes différents clubs, alors ce n’est pas si important que ça. Je le ferai parce que c’est important de défendre l’institution. Ici, j’ai moins besoin de le faire parce que le président est expert en la matière. Mais ce qui compte c’est d’avoir des résultats, et j’espère gagner des trophées parce qu’il n’y a que comme ça que l’on y arrivera."


Malgré tout, il parait difficile de donner tort à l'entraîneur... En terres phocéennes, ​le président Eyraud est très décrié pour ses décisions sportives, mais aussi et surtout pour son manque de présence dans les médias lors les moments chauds, ce qui est tout le contraire du patron de l'OL, Jean-Michel Aulas, toujours vaillant pour défendre son club.

Sur ce point donc, Garcia et les fans marseillais pensent la même chose. C'est déjà ça...


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr