Ce vendredi soir, l’OM affrontait l’US Granville au stade Michel-d’Ornano à Caen pour le compte des 16es de finale de la Coupe de France. Une rencontre qui a tourné à l’avantage des hommes d’André Villas-Boas qui se sont imposés 3-0 grâce à des réalisations d’Alvaro Gonzalez, Nemanja Radonjić et Dimitri Payet dans le dernier quart d’heure de jeu.


Dominateurs tout au long de la partie, les Marseillais se sont néanmoins longtemps heurtés au gardien granvillais qui a sauvé les siens à de nombreuses reprises. Il faudra en effet attendre la deuxième période et l’expulsion de l’attaquant William Sea à la 75ème minute pour voir l’OM trouver la faille par l’intermédiaire de Gonzalez (77’). Radonjić (83’) puis ​Payet (90+2’) ont ensuite aggravé le score.


Cette victoire permet à l’​OM de se qualifier pour les huitièmes de finale de la compétition. 


L’expulsion de William Sea


C’est le tournant du match qui permet à l’OM de se sortir de ce mauvais piège. Tenus en échec pendant 77 minutes de jeu, les Marseillais trouvent la faille sur l’action qui suit l’expulsion de l’attaquant William Sea à la 75ème minute de jeu, suite à une faute sur Valentin Rongier qui lui vaut un deuxième carton jaune. Une double peine pour les hommes de Johann Gallon qui pensaient pouvoir réaliser un exploit.

FBL-FRA-CUP-GRANVILLE-MARSEILLE

A 10 contre 11, les Granvillais vont perdre le fil de la rencontre et vont encaisser par la suite deux buts signés Radonjić et Payet.


Un OM longtemps sans solution


Malgré la possession du ballon en leur faveur, ce sont des Olympiens sans imaginations qui se sont présentés sur la pelouse du stade Michel-d’Ornano. Face au bloc normand, les joueurs d’André Villas-Boas ont longtemps insisté à jouer l’axe avec pour seule solution des frappes de loin qui ont trop souvent manqué de précision. La preuve, les Marseillais ont tiré à 23 reprises pour seulement 10 frappes cadrées.

Alvaro Gonzalez, Nemanja Radonjić et Dimitri Payet vont néanmoins parvenir à régler la mire en fin de match à l'image de cette frappe pleine lucarne du capitaine olympien dans le temps additionnel. 


Jeffrey Baltus à la hauteur du rendez-vous 

FBL-FRA-CUP-GRANVILLE-MARSEILLE

Si les Granvillais parviennent à rentrer au vestiaire sur un score nul et vierge, ils le doivent en grande partie à leur gardien. Jeffrey Baltus a en effet réalisé une excellente première période en repoussant notamment les frappes olympiennes de Payet (26’), Kamara (30’) ou encore Lopez (37’). Le portier granvillais a également pu compter sur le manque de précision des attaquants marseillais dans le dernier geste.


Vigilant sur sa ligne de but, Baltus va de nouveau s’employer en seconde période en détournant les frappes de Strootman (53’) et Benedetto (74’). Malgré trois buts encaissés en fin de match, Jeffrey Baltus a permis à Granville de croire à l’exploit pendant 75 minutes. 


Pour leur prochain match les Olympiens recevront Angers au Vélodrome pour le compte de la 21ème journée de Ligue 1.