FBL-FRA-LCUP-PAU-BORDEAUX

Coupe de France : Les 10 surprises qui font l'histoire de la compétition

C'est aussi ça la beauté de la Coupe de France ! La qualification de Pau face aux Girondins de Bordeaux nous rappelle combien cette compétition est si particulière. Retour sur dix surprises, depuis le début des années 2000, qui marqueront à jamais l'histoire de la Coupe de France. 

1. Pau - Bordeaux (2020)

Luttant pour la montée en Ligue 2, Pau ne s'attendait sûrement pas à un si beau parcours en Coupe de France cette année. Pourtant le club palois vient tout juste de composter son billet pour les huitièmes de finale de la compétition. Les Girondins de Bordeaux restaient sur quatre défaites de suite en Ligue 1 et comptaient sur la Coupe de France pour se relancer. Et c'est le pire qui s'est produit ! Si les hommes de Paulo Sousa sont revenus par deux fois au score, mais se sont finalement inclinés lors de la séance des tirs au but. Le parcours de Pau est peut-être encore loin d'être terminé... 

2. Viry-Châtillon - Angers (2019)

Il y a des rencontres qui peuvent vous marquer toute une vie. Alors pensionnaire de Régionale 1, Viry-Châtillon était loin d'imaginer l'exploit qu'il allait réaliser lors de son 32èmes de finale de Coupe de France face au SCO Angers. Face à une équipe de l'élite du football français, le club amateur a finalement réussi à avoir le dernier mot. Évoluant au sein de la sixième division, il n'aura fallu qu'un seul but à Viry-Châtillon pour composter son billet pour le tour suivant.  

3. Quevilly - Olympique de Marseille (2012)

Quevilly a su marquer de son empreinte l'histoire de la Coupe de France. Déjà demi-finaliste deux années plus tôt, le club de National récidive en 2012. Retrouvant l'OM pour composter son billet dans le dernier carré de la compétition, le match offre un scénario assez fou. Au bout du suspens et de la prolongation, c'est finalement Quevilly qui arrache la qualification (3-2). Pourtant en forme sur la scène nationale et européenne, l'équipe de Didier Deschamps prend un grand coup sur la tête avec cette élimination surprise. 

4. Chambéry - AS Monaco (2011)

Certes, ce n'était pas le grand AS Monaco qui se présentait pour cette saison 2011. Toutefois, peu auraient pu penser que le club de la principauté s'inclinerait dès les 32èmes de finale de la Coupe de France. D'autant plus que le tirage au sort lui offrait un déplacement sur la pelouse de Chambéry, pensionnaire de CFA2. Mais c'est aussi cela la magie de la Coupe ! Attendant les tirs au but pour se qualifier, le club savoyard a su trouver les ressources nécessaires pour éliminer l'équipe monégasque. 

5. Schirrhein - Clermont (2009)

Pour la première fois de l'histoire, une équipe de district rejoint les seizièmes de finale de la Coupe de France, et cela grâce à l'audace des joueurs de Schirrhein ! Jouant en septième division française, le club amateur se présente face à Clermont, avec la ferme intention de réaliser l'exploit. Et il ne pensait pas si bien dire ! Pourtant mené de deux buts face au club de Ligue 2, Schirrhein renverse complètement la vapeur et se qualifie au terme d'un match qui restera à jamais gravé dans la tête des supporters (4-2). 

6. Carquefou - OM (2008)

Ces dernières années, l'Olympique de Marseille s'est souvent fait surprendre par les clubs des divisions inférieures. C'était aussi le cas en 2008, lorsque l'équipe phocéenne se déplaçait sur la pelouse de Carquefou, pour le compte des huitièmes de finale de la Coupe de France. Opposé à Djibril Cissé ou Samir Nasri, le pensionnaire de CFA2 ne semble pas impressionné du tout. Ouvrant le score très rapidement dans la rencontre, il va réussir à conserver cet avantage jusqu'au coup de sifflet final (1-0). 

7. Montceau-les-Mines - RC Lens (2007)

Déjà vainqueur de Bordeaux au tour précédent, Montceau-les-Mines se dirige pour les quarts de finale de la Coupe de France 2007, avec des rêves plein la tête. Face à une équipe du RC Lens en pleine forme en Ligue 1, il semblait peu probable que le club de CFA s'offre un second exploit de suite, et pourtant... S'ils attendent l'entame des dix dernières minutes pour marquer sur penalty, les joueurs de Montceau-les-Mines obtiendront leur billet pour le dernier carré de la compétition française. 

8. SC Schiltigheim - Troyes (2003)

Si l'ESTAC évoluait alors en Ligue 1 en 2003, son entrée en lice face au SC Schiltigheim semblait plutôt tranquille pour les joueurs troyens. Néanmoins, le club alsacien ne l'entendait sûrement pas de la même oreille. Ayant complètement dominé les débats (3-1), le club de CFA2 s'est offert, dans le même temps, sa première qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France.

9. Libourne Saint-Seurin - Olympique Lyonnais (2003)

Pourtant champion de France, l'Olympique Lyonnais ne pensait pas rater son entrée en lice en Coupe de France en 2003. Se déplaçant sur la pelouse de Libourne Saint-Seurin, il était délicat d'imaginer le club rhodanien se rater face à une équipe de CFA. Mais le club amateur réussit finalement l'impensable et se qualifie pour le tour suivant (1-0). 

10. Calais - Bordeaux (2000)

Le parcours de Calais lors de la Coupe de France 2000 restera dans la mémoire des plus grands fans de football. Alors en CFA, le club calaisien réussit à s'offrir une place en finale de la compétition. Pour cela, Calais se permet même d'éliminer le dernier vainqueur de la Ligue 1 en demi-finale. Face aux Girondins de Bordeaux, les joueurs calaisiens attendent une prolongation très animée pour se qualifier pour la Stade de France (3-1).