​Dans son édition de jour, le quotidien L'Equipe évoque une "fracture ouverte" entre l'entraîneur de l'OM André Villas-Boas et sa direction.


En conférence de presse mercredi, l'entraîneur de l'​Olympique de Marseille André Villas-Boas a choqué son monde, en infligeant un coup de pression publique à sa direction. Agacé de la stratégie financière du club, et de la nomination d'un agent influent en Angleterre pour placer des joueurs marseillais en Premier League, le technicien portugais y allait de ses menaces. 

Et la situation serait véritablement tendue. Ce vendredi, le journal L'Equipe évoque une "fracture ouverte" entre le coach olympien et ses dirigeants. Et ce pour plusieurs raisons. Les décisions prises dans le dos d'AVB, et la constante volonté de brader des éléments à fort potentiel aurait déçu le principal intéressé. Un peu de la même manière que Marcelo Bielsa l'avait été, sous la direction de Vincent Labrune en 2015...


Un avenir lié à celui de Zubizarreta


Mais ce n'est pas tout. Porté par l'excellente forme de ses joueurs sur le terrain, Villas-Boas a déjà pris une grande importance dans le coeur des supporters marseillais. Malgré tout, celui-ci n'écarte pas de partir en fin de saison, si trahison il y a. 


Parmi ses arguments, l'ancien de Porto ou de Chelsea aurait conditionné son avenir à celui du directeur sportif marseillais Andoni Zubizarreta. En clair, si l'OM chasse l'Espagnol, Villas-Boas le suivra !​


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr