Une réelle prise de conscience, amenée par André Villas-Boas, est à l'origine du renouveau total dans la tête des coéquipiers du portier international tricolore.


La tête et les jambes. Cette saison, l'​Olympique de Marseille est impressionnante en Ligue 1. Si le niveau de maîtrise affiché sur la pelouse n'atteint encore pas évidemment le PSG, les Phocéens présentent un fond de jeu et surtout une solidité mentale à toute épreuve. Cela leur permet d'arracher des rencontres qu'ils ne dominent pas vraiment, comme hier soir lors de la 20ème journée de Ligue 1 face à Rennes (0-1).

Parmi les hommes les plus significatifs de cette hausse de niveau, Steve Mandanda. Parfois affligeant la saison dernière, le gardien olympien retrouve une aura, même si sa solidité est discutable (19 buts encaissés en 19 matchs, 8 clean sheets). En tout cas, chaque membre du collectif marseillais est passé un petit cran au-dessus au niveau de ses performances et cela amène le groupe à la seconde place du championnat. Un aspect de groupe que Mandanda a relevé en conférence de presse hier :


"​Il y a eu une remise en question générale. Le coach nous a fait énormément de bien, dans ses consignes, ce qu'il propose, tout ce qu'il nous dit. C'est aussi ce qui fait que ce groupe est bien, sur le plan individuel et collectif. En enchaînant les victoires, on est sur une dynamique positive et on a énormément de confiance. Tout va bien. Pourvu que ça dure !"

Cela n'empêche pas de délivrer des phrases bancales dans ses interviews, comme plus tard dans ses propos : "Aujourd'hui, on ne se prend pas la tête, on joue les matchs les uns après les autres - phrase que vous adorez mais qui est vraie - et on enchaîne." Mais en tout cas, la réelle belle forme de l'OM n'est pas une simple bonne passe, ou un concours de circonstances.