​Le Paris Saint-Germain n'aura tremblé qu'une seule minute contre le petit poucet Linas Montlhéry (0-6). Suite à l'ouverture du score du jeune titi parisien Adil Aouchiche, le PSG concède un penalty suite à une intervention mal maîtrisée de Thilo Kherer. Sergio Rico remporte son duel et sur le contre Edinson Cavani va doubler la mise juste avant la mi-temps. 


En seconde période, l'attaquant uruguayen signe un doublé avant que Pablo Sarabia ne fasse lui aussi trembler les filets à deux autres reprises. Eric-Maxim Choupo Moting ira de sa contribution avec une réalisation de renard dans les dernières minutes de la rencontre. Victoire sérieuse pour les champions de France avec une belle intégration des jeunes pousses. 


Les titis gagnent des points 


C'était le moment pour eux d'aller prouver leur qualité. C'est chose faite. Aucun des jeunes n'a déçu ce soir. Même si l'adversaire est limité, il est intéressant de voir certains mouvements mis en place par les jeunots.  Ils ont pris leurs responsabilités pour créer du contenu à toutes les échelles. Le tout premier initié par Colin Dagba et Aouchiche reste une action bien construite. Appel, accélération, passe dosée, dribble et frappe décisive, tout y est. 

Nous avons beaucoup aussi apprécié le rendement de Tanguy Kouassi en défense. Il ne fait pas dans le détail, joue simple et réalise une prestation de nouveau convaincante. Les trois prodiges du centre de formation ont dû gagner du crédit aux yeux de Thomas Tuchel. 

Kherer en perd encore


Décidément, le statut d'erreur de casting se précise pour l'international allemand. Déjà en dedans en Ligue 1 et sur la scène européenne, il réalise l'exploit de commettre une nouvelle bévue dans sa propre surface contre un club amateur. Heureusement pour lui, Rico veille au grain et a détourné la tentative adverse. 

Néanmoins, cela a démontré un manque de calme et de rigueur défensive alarmant. Il doit se reprendre avant de voir son capital confiance disparaître définitivement. Même si le reste de sa partition est globalement aboutie, Kherer n'en ressort pas grandi. 

Cavani et Sarabia, plus que des super-subs


L'un va quitter le club et l'autre vient d'arriver. Des destins croisés pas si éloignés aujourd'hui. Cantonnés à des rôles de remplaçant de luxe, les deux éléments offensifs méritent bien mieux. Deux doublés chacun et même des passes décisives, leur activité a rayonné de justesse et de combinaisons audacieuses. Nous sentions mêmes une connexion très prometteuse entre les deux hommes. 

Edinson Cavani joue certainement sa dernière saison avec le PSG mais continue d'affoler les compteurs. C'est le meilleur buteur dans la compétition depuis l'arrivée de QSI.  Sarabia a déjà sauvé plusieurs fois des points précieux à sa formation notamment en Ligue des Champions. Malgré la présence du terrible quatuor devant, leur faible temps de jeu semble injustifié aux vues de leur comportement irréprochable. A bon entendeur. 

Paris rejoint sans forcer les 16èmes de finale. Tout en faisant bien tourner, Tuchel s'est assuré un retour à la compétition en douceur. Place désormais à la Coupe de la Ligue et la réception de Saint-Etienne mercredi en quarts de finale cette fois. 

​​