L'année 2019 se clôture laissant derrière elle toute une décennie de football haletant... Qui dit nouvelle décade, dit bilan et bonnes résolutions pour les clubs de Ligue 1. Les dernières années ont vu comme toujours une flopée de joueurs débarquer sur la Canebière. Avec la fin de l'ère Louis-Dreyfus et l'avènement de l'OM version McCourt, les recrues ont été nombreuses avec une réussite assez inégale.


Avant de proposer ​la version flops des années 2010 de ce club, commençons d'abord par ses grandes réussites. Or, Marseille a eu aussi le don de récupérer de très bons joueurs évoluants pour certains chez des cadors européens désormais. 


Steve Mandanda 

Steve Mandanda

C'est évidemment compliqué de ne pas citer qui que ce soit d'autre à ce poste de portier. Mandanda a porté son club de cœur pendant toute cette décennie. Élu à quatre reprises, durant cette période, meilleur gardien de Ligue 1, le capitaine olympien a porté sa formation à bout de bras avec ses parades exceptionnelles. 


Sur ces dix années, El Phenomeno n'a eu qu'une année moyenne en 2018/2019 où il a multiplié les bévues. Son année d'absence à l'étranger (Crystal Palace) s'est ressentie en terme de leadership et de performance pour Marseille. 


César Azpilicueta 

Olympique de Marseille's Spanish defende

Après des débuts très poussifs et une grave blessure, Azpilicueta est vite devenu une référence sur le côté droit de l'OM. Sous Didier Deschamps, sa deuxième saison demeure dans toutes les mémoires. En 44 rencontres toutes compétitions confondues, le latéral espagnol a montré un état d'esprit de gagnant surtout dans les matchs importants. Loin d'être le plus rapide, c'est certainement le plus intelligent pour se placer. 


Sa rigueur défensive à l'ancienne et son apport offensif grandissant lui ont permis d'être dans l'équipe-type de Ligue 1 et repéré par de grandes écuries. Son parcours ensuite avec Chelsea parle pour lui. 


Souleymane Diawara

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-BORDEAUX

Quel exemple de professionnalisme ! Diawara est l'un des symboles des années fleurissantes marseillaises. "Souley" a développé une charnière impressionnante avec le prochain nommé Nicolas Nkoulou ou bien Lucas Mendes. Le défenseur a beaucoup donné pour le club phocéen durant ses cinq années au Vélodrome. Toujours prêt à mouiller le maillot et très régulier dans ses prestations, il a même pu marquer onze buts sous le maillot étoilé. 


Au-delà du sportif, c'est une personnalité importante à Marseille pour toujours.


Nicolas Nkoulou 

FBL-FRA-LIGUE1-BORDEAUX-MARSEILLE

Dommage que l'aventure avec lui se soit mal terminée... N'Koulou a longtemps été l'un des meilleurs défenseurs de Ligue 1. De 2011 à 2016, l'international camerounais a régné dans la surface marseillaise : jeu aérien, relance, vitesse, il avait tout pour lui et on lui prédisait même un avenir très radieux. 


Sur ces cinq années, "Nico" a réussi à être trois fois dans l'équipe-type Ligue 1 et nommé même dans les joueurs de l'année africains. À la fin de son contrat, il ne renouvelle pas et signe chez le rival lyonnais sans parvenir à s'y s'imposer. 


Benjamin Mendy 

Benjamin Mendy

Benji, bien entendu ! C'est un peu un choix par défaut puisque la qualité des latéraux gauches ne fut pas des plus impressionnantes cette décennie. Mendy reste le dernier à avoir vraiment laissé une trace au Vélodrome. Son exercice 2014-2015 sous Marcelo Bielsa demeure d'une qualité exceptionnelle. Sa vitesse de percussion et de repli a permis au tacticien argentin d'élaborer un système de jeu audacieux et pertinent. 


Il devient durant ces trois années un des meilleurs centreurs que le club ait connu. Son beau parcours avec Monaco et Manchester City ensuite rend son passage à Marseille encore plus satisfaisant. 


Luiz Gustavo 

Luiz Gustavo


Quel bonheur d'avoir vu un tel calibre porter le maillot de l'OM ! Gustavo débarque sur la Canebière en 2017 avec une belle réputation mondiale mais sort d'une saison compliquée. Le monde du football français ne pensait pas qu'accorder le plus gros salaire du club à un revenant était une bonne idée. Pourtant, l'histoire n'en sera que plus belle. 


L'international brésilien a gagné le cœur des supporters par son esprit combatif, son envie de bien faire et ses qualités de récupérateur hors du commun. L'ancien milieu du Bayern Munich savait tout faire et pouvait même jouer à plusieurs postes différents. C'est en partie grâce à lui que la formation olympienne a repris du poil de la bête. 


Dimitri Payet 

Dimitri Payet

Payet fait évidemment partie de cette équipe-type. La première période à l'OM est très belle. Encore sous Bielsa, Payet réalise une deuxième saison phocéenne terrible terminant meilleur passeur du championnat devant les cadors parisiens. De plus, il sera l'auteur de buts très importants contre Lyon et Saint-Etienne. Son influence sur le jeu marseillais était fantastique sans exagération aucune. 


Son grand retour par la grande porte deux ans plus tard fut très attendu. A West Ham, il a été l'auteur de gestes incroyables. Il est le transfert le plus cher de l'histoire du club. Alors, Payet alterne depuis le bon et moins bon chaque saison. A son meilleur niveau, c'est un des milieux les plus techniques du championnat. Son exercice actuel montre qu'il est au sommet de son art. 


Mathieu Valbuena 

Olympique Marseille's midfielder Mathieu

Valbuena, c'est huit ans à Marseille. Dans toutes les émotions, il a pu performer et mouiller le maillot pour soutenir l'écurie olympienne. Il en a sauvé de situations par sa patte droite et même donné de l'importance à l'OM sur le plan international. Il a fait le bonheur des Bleus en étant le meilleur passeur décisif de l'histoire de l'EDF. 


Sa présence en milieu offensif ou sur une aile apportait forcément une qualité technique supplémentaire à l'équipe. Au final, le Français a délivré le plus de passes-clé sur la période où il jouait à Marseille que n'importe quel autre élément. 


Florian Thauvin

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-EVIAN

Le vrai top certainement de ces dernières années. En son absence, c'est une sorte de miracle de voir le club jouer la Ligue des Champions et d'être solide dauphin du PSG. Thauvin a réalisé deux bonnes premières saisons sans être incroyable. A son retour de Newcastle, FloTov est devenu une star du championnat. Il a enchaîné trois saisons à plus de 15 buts et 10 passes décisives. 


La stat est sortie très récemment : c'est l'ailier qui a réussi le plus de dribbles sur cette décennie en Ligue 1. Être champion du monde tout en jouant dans une écurie non qualifiée en C1, c'est tout de même une performance. 


André-Pierre Gignac 

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-PSG

Le dernier attaquant à avoir gardé une côté énorme auprès du peuple marseillais. Si vous demandez à un ultra des virages s'il souhaite revoir Gignac fouler la pelouse du Vélodrome, il répondra positivement à coup sûr. L'attaquant international français a mis 77 buts en cinq saisons sous le maillot phocéen pour 188 rencontres jouées. 


Contrairement à beaucoup de buteurs passés à l'OM, "APG" était un homme des grands rendez-vous. Il a marqué régulièrement contre Paris ou Lyon tout comme en Ligue des Champions. Son départ en fin de contrat a laissé un vide pendant quelques années d'un attaquant puissant et omniprésent dans la surface.


André Ayew 

Andre Ayew

Qui a oublié l'étonnant André Ayew ? Il a été l'un des hommes forts de l'OM jusqu'à son départ gratuitement lui aussi. Il a été quasiment formé au club, prêté pour se former et ensuite a fait ses preuves en tant qu'ailier gauche ou droit. En pur gaucher, il avait deux options : centrer pour délivrer un caviar ou rentrer intérieur et enroulé. Les deux fonctionnaient parfaitement bien dans l'ensemble.

Ayew a marqué 60 buts durant toutes ces longues années avant d'aller au Pays de Galles et à Swansea. Pareillement, l'international ghanéen a rendu de fiers services en tant que buteur pivot pour dépanner. Son association avec Gignac était géniale.

Finalement , l'OM a réussi à avoir beaucoup de joueurs de haut calibre malgré la traversée du désert après le départ d'Elie Baup. Il y en aura peut-être d'autant plus à partir de 2020.