FBL-EURO-2020-DEN-TRAINING

Ligue 1 : Flop 5 des recrues estivales qui déçoivent le plus

À l'approche de la trêve de mi-saison, on vous propose un top 5 des joueurs qui n'ont pas brillé sous leurs nouvelles couleurs.

5. Joachim Andersen (Sampdoria vers Lyon)

Le solide joueur danois (1m90, 89 kilos) étant arrivé contre un gros chèque d'Italie (autour de 30 millions d'euros), il était forcément attendu au tournant dans le Rhône. Le moins que l'on puisse dire, c'est que son début de saison sous Sylvinho a été compliqué : lent, emprunté, on a pu croire un temps à une arnaque monumentale. En effet, il se reprend petit à petit, donnant aux spectateurs le loisir d'admirer une belle qualité de relance longue notamment. Pour autant, encore concurrencé par Marcelo dans l'axe, il n'a pas fait son trou et on attend plus de lui, clairement. Il est encore jeune, ça devrait venir.

4. Alexis Claude-Maurice (Lorient vers Nice)

On a cru un moment que Kasper Dolberg pourrait intégrer ce top, entre l'histoire de sa montre volée et ses débuts délicats, mais le Danois a tout de même inscrit cinq buts depuis le mois d’août. A l'inverse, le jeune milieu de terrain français, qui était voulu par plusieurs clubs de Ligue 1, a beaucoup de mal à trouver sa place sur la Côte d'Azur. Dix matchs, pas de but et peu d'influence sur le jeu niçois, il a été un eu freiné par une blessure début novembre. Malgré tout, à quinze millions, on attend un dynamiteur. Espérons pour lui que le pas n'était pas trop grand de la Ligue 2 à la Ligue 1...

3. Flavien Tait (Angers vers Rennes)

Après une saison prometteuse au SCO d'Angers (5 buts et 9 passes décisives), Flavien Tait débarquait au début de l'été en Bretagne contre 9 millions d'euros avec comme mission d'être un atout de poids de l'attaque rennaise. Six mois plus tard, le fiasco est total. Expulsé lors du premier match de la saison à Montpellier, le natif de Longjumeau s'est ensuite blessé et fait peine à voir sur le terrain. Lent, mauvais dans ses choix, il n'a disputé que sept rencontres et ses statistiques restent au point mort. Il ne pourra faire que mieux par la suite. Un peu comme Mbaye Niang l'an passé ? "On te le souhaite en tout cas".

2. Guillermo Maripan (Alavès vers Monaco)

Débarqué sur le Rocher pour près de 20 millions d'euros en provenance d'Alavès, le défenseur central chilien semblait être la solution pour stabiliser une défense monégasque qui en avait bien besoin au vu de la saison précédente. Glik-Jemerson-Maripan, voilà un trio défensif qui n'est certainement pas synonyme de vitesse et de rapidité d’exécution. Mais Chiellini, Bonucci et consorts étaient tout aussi lents, non ? Certes, mais ils avaient pour eux une science défensive incomparable...On attend de voir celle de Maripan à l'oeuvre...Si l'international chilien a inscrit contre Amiens son premier but dans le championnat de France, il est encore très loin d'assumer le rôle qu'on lui avait prédit à son arrivée estivale. 

1. Renato Sanches (Bayern Munich vers Lille)

Ces derniers temps, il semblerait que l'international portugais s'impose enfin au sein du onze nordiste. A croire que sa saison a commencé fin novembre ! Indéniablement, le plus gros transfert de l'histoire du LOSC ressemble pour l'heure plus à un fiasco qu'à une réussite. Entre blessures et déceptions, Sanches n'a joué que  six matchs ! Ses expériences précédentes, à Swansea notamment, laissaient présager de possibles difficultés... On espère qu'il est enfin lancé en cette fin d'automne. Il serait temps de voir son énorme potentiel sur le terrain !

Top 5 des fiascos du mercato estival.