​Deuxième de Ligue 1 au lendemain d'une nouvelle démonstration collective face à Bordeaux, le club phocéen renoue avec la victoire et avec le beau jeu comme ce n'était plus le cas depuis l'ère Bielsa. De nouveaux éléments ont changé la donne et ont permis à l'OM de revenir parmi les sommets du championnat, explication.  


André Villas-Boas a tout changé 


Évidemment, l'entraineur portugais n'a pas bouleversé seul, la mentalité du groupe olympien mais il peut au moins s'accorder 70% des mérites. Avec l'effectif dont il dispose, l'ancien entraineur de Porto effectue des choix tactiques justes depuis le début de saison (hormis face au PSG)​. ​Villas-Boas s'adapte à son effectif mais également au jeu de l'adversaire, tacticien hors pair donc mais meneur d'hommes incroyable qui a su obtenir le maximum de son groupe et de ses cadres dans l'effort, il a su imprimer une réelle culture de la gagne. 


Le retour des cadres à leur meilleur niveau 


Si Marseille veut réaliser une saison aboutie (qualification en Ligue des Champions à la clé), l'OM devra compter sur ses cadres historiques du club. Depuis l'olympico, ​Dimitri Payet est irrésistible et ne rate presque rien, buts, passes décisives, élaboration du jeu offensif, le Réunionnais est omniprésent. Même constat pour ​Steve Mandanda, le gardien français a déjà sauvé l'OM à de nombreuses reprises cette saison grâce à ses parades décisives. En perdant 8 kilos, l'international français a gagné en tonicité dans ses interventions et son leadership naturel est revenu au galop. Avec un duo Payet-Mandanda à ce niveau là, l'OM peut avoir de grands objectifs. 


La folie du Vélodrome  


Quand tu évolues à Marseille, la passion pour le club est prédominante et chaque joueur ressent la pression du stade Vélodrome. Depuis quelque temps, le stade ne battait plus pour son équipe car les résultats ne suivaient pas mais désormais, avec une équipe compétitive, L'OM peut à nouveau compter sur stade en fusion prêt à vibrer à chaque rencontre. L'ambiance contre Bordeaux et l'OL témoigne du retour de cette folie au Vélodrome.  



La qualité du recrutement marseillais


Ces dernières années, on avait critiqué, et à juste titre, la qualité du recrutement marseillais mais cet été, la direction de ​l'OM a fait les bons choix. La recrue Alvaro Gonzalez est probablement la meilleure du club. Le défenseur espagnol apporte de la stabilité, de la technique, de l'impact et de l'expérience en défense centrale et permet à Boubacar Kamara de jouer en numéro 6. ​Dario Benedetto est également un coup de maitre, l'ancien buteur argentin de Boca Junior correspond parfaitement à la mentalité marseillaise. Attaquant complet, adroit devant le but et capable de faire jouer ses coéquipiers, Benedetto dispose d'une grinta si particulière mais très importante pour remporter des matchs et voir plus.