​Chris Smalling a retrouvé son talent et sa force défensive à la Roma depuis son arrivée cet été. Si Manchester United ne devrait pas forcément compter sur lui l'année prochaine, Arsenal pourrait accélérer son retour en Premier League.


La renaissance à Rome

Après une dernière saison compliquée l'an passé avec Manchester United, Chris Smalling avait décidé de changer d'air l'été dernier en étant prêté un an à l'AS Roma. L'international anglais a certainement fait le bon choix avec une montée en puissance depuis ses débuts en ​Serie A et une puissance physique et mentale retrouvée. Malgré une cinquième place au classement et neuf points de retard sur le leader, l'Inter Milan, les Romains n'ont perdu que deux rencontres depuis le début de la saison et Chris Smalling n'y est certainement pas étranger.

Vendredi, la Roma a réussi à tenir le match nul et vierge face à l'Inter et Smalling a parfaitement contenu les offensives de Lautaro Martinez et de son ancien coéquipier, Romelu Lukaku. Des performances qui attirent d'ores et déjà les convoitises pour le prochain ​mercato. Manchester United a trouvé sa défense avec Victor Lindelöf, Harry Maguire et l'ascension d'Axel Tuanzebe, et ne devrait pas forcément conserver son ancien capitaine malgré les propos récents d'Ole-Gunnar Solskjaer, qui annonçaient compter sur le retour de son joueur l'été prochain. 


Arsenal en pince pour Smalling

Si Smalling venait à quitter Manchester United, reste à savoir quel club pourra convaincre le joueur de 30 ans de finir sa carrière, ou presque, dans son effectif. Première sur le dossier, la Roma devrait faire une offre. De plus, les ​Gunners pourraient s'activer sur le dossier dans les prochains mois, selon le Daily Mirror. Smalling semble avoir le profil pour redonner de la solidité à une défense toujours en difficulté et faire oublier l'arrivée ratée de David Luiz. 

Everton et Leicester, qui pourraient jouer la Ligue des Champions la saison prochaine, seraient également sur les rangs. ​Manchester United en demande environ 20 millions d'euros après l'avoir acheté pour la moitié de ce prix à Fulham en 2010. Outre ses nombreux courtisans, les performances de Smalling pourraient également lui offrir plus de temps de jeu en sélection après 5 matchs consécutifs sur le banc. L'adjoint de Gareth Southgate était dans les tribunes de San Siro ce vendredi pour le superviser.