u United remporte le derby de Manchester face à City (1-2) à l'extérieur. Marcus Rashford et Anthony Martial sont les buteurs en première période de cette formation diabolique. En seconde la domination sera "cityzen" mais la réalisation sur corner de Nicolás Otamendi intervient bien trop tard. Les Champions d'Angleterre en titre démontrent une nouvelle fois leur méforme impressionnante en ​Premier League


Les tops

Maguire et Wan-Bissaka n'ont rien laissé ​

Harry Maguire

Cette victoire part d'une défense exceptionnelle. Après avoir inscrit ses deux buts, United s'est mis en mode gestion. Des transitions rapides pour jouer les contres dans un premier temps, mais Ole Gunnar Solksjaer veut surtout un bloc très bas et compact. Harry Maguire a joué parfaitement son rôle en interceptant parfaitement les ballons dans les airs comme dans les pieds.


Aaron Wan-Bissaka a tout bloqué. Tout. Sa puissance physique lui a permis de revenir plusieurs fois contrer les tentatives de Raheem Sterling et Gabriel Jesus. Sur son aile droite, rares ont été les offensives dangereuses. Seule bévue, son marquage laxiste sur le but d'Otamendi. À l'image de la dernière action du match où tous les défenseurs se jettent au devant pour contrer une frappe dans la surface, les joueurs étaient des guerriers en mission.


McTominay, l'homme de l'ombre

Scott McTominay

Scott McTominay prend son envol de semaine en semaine. Et pour nous, il a été l'un des artisans de ce succès face au rival. L'international écossais a obtenu énormément de fautes intelligentes au milieu de terrain et dans le camp adverse. Sa vision du jeu le pousse à toujours jouer haut.


C'est difficile de lui trouver un défaut dans sa prestation dans ce derby. Il a été juste dans ses prises de décisions offensives et défensives. Sa simplicité dans ses prises de balle peuvent paraître aisées, mais il n'en est rien. Chapeau.


Les flops

Les mauvais choix du milieu cityzen

FBL-ENG-PR-MAN CITY-MAN UTD

Que de mauvais choix... Ce milieu très créatif avec ​Kevin De Bruyne​David Silva et Rodri doit apporter des bons ballons aux attaquants. Or, les seuls vraies occasions concédés par cette équipe "red" arrivent très tard dans les cinq dernières minutes de la rencontre. Le belge a multiplié les passes ratées et les tentatives de centres vaines sur les ailes. Les deux espagnols n'ont jamais réussi à trouver leur rythme.


Les passes courtes proposées par City n'ont absolument pas déstabilisé le bloc adverse. C'est beaucoup trop faible pour mettre la vitesse suffisante pour basculer d'une aile à l'autre.


Jesus ne fait pas oublier Aguero

Gabriel Jesus,Victor Lindelof

Gabriel Jesus est encore fantomatique. Son rôle est très important dans le système de Pep Guardiola. Il doit couvrir tout le front offensif et fournir des appels entre les lignes. En plus de n'avoir jamais été servi, le Brésilien n'a fait aucun effort. Parfois, il a tenté de dé-zoner et passer un peu plus sur les ailes, sans succès.


En l'absence de Sergio Aguero, c'est à lui de participer aux actions dans les petits périmètres. Déjà très critiqué Outre-Manche, le jeune attaquant continue de prouver qu'il n'est pas assez mûr pour ces rencontres à haute intensité.


Manchester City reste 3ème et accuse désormais 14 points de retard sur Liverpool, large leader. pire, Leicester peut désormais prendre 6 longueurs d'avance en cas de succès dimanche. Man U se replace 5ème et confirme sa grande forme dans ces chocs de Premier League après la victoire face à Tottenham.