Présent sur le plateau de la chaîne beIN Sports, le président de l'Olympique Lyonnais Jean-Michel Aulas a évoqué de nombreux sujets. 


Pour beIN Sports, le président Jean-Michel Aulas a balayé l'actualité de l'​Olympique Lyonnais et répondu à de nombreux sujets. Sans concession, le patron des Gones a répondu à toutes les questions et décrypté de nombreux sujets. Voici les passages clés de son interview. 


Le départ de Genesio


En juin dernier, après une dernière saison éprouvante sur les bords du Rhône, l'entraîneur Bruno Genesio a décidé de quitter l'OL. Une décision prise communément avec sa direction, même si celui qui s'est exilé en Chine a eu le dernier mot. 


"On a reçu plus de trois heures les quatre candidats. Autre que Gourvennec, Blanc et Garcia ? Au départ, Juninho était prêt à travailler avec Bruno Genesio. Ça ne s’est pas fait au départ, puis Bruno est parti en Chine", explique Aulas.



Garcia plutôt que Puel


Après le limogeage de Sylvinho en octobre, l'OL a misé sur Rudi Garcia. Plutôt que Laurent Blanc. Aulas s'est justifié. "Blanc ? C'est vrai que c'était très proche. Certains pensaient que Laurent était capable de redresser la situation. D'autres pensaient que Rudi avait l'expérience et la connaissance du championnat à l'instant T. Et on avait besoin de résultats à court terme...". Un constat clair.


Le départ de Fekir 


Au cours de cet entretien, JMA a également évoqué ​le départ de son joueur phare Nabil Fekir, lors du dernier ​mercato estival.


"Il n’est pas parti parce que le Betis est meilleur. Yassin (son frère, ndlr) a souhaité partir, il m’a appelé plusieurs fois. Il fallait que ce soit un club qui prenne les deux (…) Nabil a des qualités de cœur immenses, il voulait absolument que son frère vienne avec lui et à partir du moment où le Betis a fait une proposition qui correspondait aux deux… Il m’a supplié de le laisser partir même si l’offre était bien différente de celle de Liverpool"


L'OL a tenté Ribéry cet été


Dans la foulée du départ de Fekir, les Lyonnais ont tenté de se renforcer avec des recrues jeunes (Reine-Adelaide, Jean Lucas...) et d'autres d'expérience. A l'image de Franck Ribéry, que le directeur sportif Juninho a tenté de recruter.​


"Juninho voulait Franck Ribéry. En 2006, j'avais quasiment signé avec lui mais Marseille est revenu à la charge et ça ne s'est pas fait. Mais j'aurais aimé avoir Franck, oui", reconnait Aulas. Au grand regret des supporters rhodaniens.


Depay, la prolongation étudiée


Dernier sujet chaud. Aulas a évoqué l'avenir de la star Memphis Depay. Considéré comme indiscutable, le nouveau capitaine de l'OL se verra prochainement proposer une prolongation de contrat. "C'est lui qui va décider. On va lui faire une proposition de prolongation parce que c'est un joueur exceptionnel". Le message est passé !


Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr