​Pierre-Emerick Aubameyang est aujourd'hui sur les tablettes du Real Madrid et du FC Barcelone qui souhaitent renforcer leur attaque. Les Merengue sont prêts à proposer 82 millions d'euros plus James Rodriguez à Arsenal. 


Débarqué du Borussia Dortmund lors du mercato hivernal en 2018 contre un chèque de 63 millions d'euros, établissant au passage un nouveau record en la matière pour le club des Gunners, Pierre-Emerick Aubameyang a parfaitement réussi son intégration en terminant la saison 2018-2019 comme co-meilleur buteur de la Premier League avec vingt-deux réalisations.

Élément indispensable de l'effectif ​des Gunners sous les ordres d'Unai Emery, licencié depuis, le Gabonais attise toujours autant les convoitises malgré son âge légèrement avancé (30 ans). En pleine possession de ses moyens grâce à ses dix buts en seize matches toutes compétitions confondues cette saison, l'ancien stéphanois est aujourd'hui sur les tablettes du Real Madrid et du FC Barcelone selon des informations du Daily Star. 


Le Real Madrid en pôle position 


Malgré la présence de l'intenable Karim Benzema, ​le Real Madrid se cherche toujours un second attaquant de poids pour venir renforcer une attaque madrilène parfois en berne. Pour parvenir à finaliser un accord avec Arsenal, la direction madrilène ​serait prête à proposer un incroyable deal. 

Selon les mêmes informations du Daily Star, une enveloppe de 82 millions d'euros serait en préparation alors que le Real serait également enclin à inclure James Rodriguez dans l'opération. 


Plus surprenant en revanche,​ le Barça suivrait avec attention l'évolution du dossier alors que ​Pierre-Emerick Aubameyang pourrait être disposé à s'offrir un dernier challenge d'envergure. Mal en point en championnat, Arsenal connaît une véritable crise après avoir enchaîné zéro victoire en l'espace de sept rencontres toutes compétitions confondues. 


En attendant la rencontre de ce dimanche sur la pelouse de Norwich (15h00), les Gunners trustent la neuvième place du classement, à déjà vingt-deux points des Reds, leader après quatorze journées. Difficile donc de voir le club londonien s'offrir un ticket européen la saison prochaine. De quoi amener la direction d'Arsenal à faire un grand ménage l'été prochain.