​​Manchester United continue de sombrer dans la médiocrité face à Astana (2-1). Le club mancunien a mené très tôt par l'intermédiaire de Jesse Lingard. Pourtant, la formation d'Ole Gunnar Solskjaer s'est effondré en deuxième période en encaissant deux buts inattendus. Le premier de Dmitri Shomko et une réalisation contre son camp de Di'Shon Bernard.

Malgré une nette domination avec 66% de possession et 20 tirs tentés sur la cage kazakhe, les Red Devils s'inclinent et relancent la course à la première place dans leur groupe.


Les 3 leçons à retenir :

Trop de jeunesse sur le terrain 

mason greenwood,Marcus Rashford

Parfois, ça passe, d'autres fois un peu moins. Que ce soit sur le banc ou bien sur les pelouses, seuls deux joueurs (Mason Greenwood et Jesse Lingard) étaient présents à Sheffield ce week-end. Certains ont débuté pour la première fois sous le maillot rouge de Manchester. C'était très ambitieux de la part de Solskjaer de faire confiance à pratiquement tout son centre de formation. La naïveté de cette équipe de jeunes pousses a été flagrante sur les deux buts. Sur deux transitions rapides, leurs adversaires les ont pris en porte-à-faux. Le système en 4-2-3-1 ne semble pas forcément convenir à ces joueurs. Même, les entrants ont tous moins de 19 ans. 


Chong et Gomes, douche froide 

FBL-EUR-C3-ASTANA-MANUTD

Retournement de situation. Ceux dont le club attendait le plus ont bien déçu. Tahith Chong reste le plus gros espoir sur les ailes. Pourtant, sa partition contient beaucoup de fausses notes. Il perd des ballons simples dans l'entre-jeu qui pousse le bloc à se replier très vite. L'espoir néerlandais manque une occasion toute faite face aux buts... 


Angel Gomes a aussi eu beaucoup de mal à se mettre en route. Hormis quelques percussions, sa rencontre n'est pas satisfaisante. Son ratio de dribbles tentés / réussis reste très faible. Aucun de ses centres n'a abouti à des situations dangereuses.


James Garner, la révélation

James Garner

Il est dangereux de le juger sur une rencontre. Garner a démontré un visage très séduisant en relayeur. Il arrive facilement à casser des lignes avec des transmissions précises dans les pieds. Même parfois, le prodige anglais s'emmène la balle pour la porter lui-même jusqu'à ses ailiers. C'est très intéressant de le voir évoluer devant la défense. Attention à ne pas se voiler la face. Les espaces très bien exploités par le milieu de 19 ans sont rarissimes. En Premier League, il devra en créer d'autres avec bien plus de rapidité. Il y a encore du boulot mais c'est très prometteur.

​​United devra assurer sur la dernière journée pour garantir sa première place. Néanmoins, ce revers est révélateur d'une forme actuelle inquiétante à tous les niveaux